Publié par : cbernier | 30 août 2016

Tour du monde des plus beaux bancs publics

Dans Le buzz des bancs publics, je vous parlais des arrondissements de Montréal qui s’affairent à créer des ambiances accueillantes, surprenantes et distinctives avec leurs bancs publics. D’autres villes du monde sont aussi originales que nous dans ce domaine. Pour vous permettre de le constater (et pourquoi pas, pour nous inspirer!), voici 30 bancs publics qui m’ont marqué lors de mes voyages. Ils sont beaux, confortables, excentriques ou minimalistes, mais à chaque fois, ils offrent aux passants un arrêt agréable, qui améliore la vie du quartier.

Débutons par celui qui ressemble le plus aux bancs de bois rond que le Plateau vient d’installer aux quatre coins de l’intersection des rues Saint-Viateur et de l’Esplanade, et qui étaient en introduction de mon précédent texte. C’est un magnifique banc-sculpture du quartier des affaires de Londres, qui ajoute un peu de chaleur à un environnement de tours à bureaux :

Banc public Londres Canary Warf

C’est toutefois la prochaine « structure », que j’ai vue dans quelques villes d’Espagne, qui mériterait le titre de « banc public le plus original du monde » selon moi. Pour l’étonnante offre à s’étendre qu’elle nous propose, pour son surprenant confort et parce qu’elle déconstruit l’image formatée qu’on se fait d’un banc public, c’est mon coup de coeur toute catégorie:

Banc public Malaga aussi vus a Barcelone

Vous remarquerez, en avant plan, le même banc tout en courbe de la saillie de trottoir au coin Milton et Sainte-Famille à Montréal, dont je vous parlais dans mon précédent texte… Comme quoi les beaux modèles circulent et peuvent être achetés par n’importe quelle ville du monde.

Le plus beau banc courbé du monde reste toutefois, a mon avis, celui du Parc Güell, à Barcelone. Il est incroyable qu’une telle œuvre fasse office de banc! C’est pourtant vrai. Il y a tellement d’endroits à Montréal qui pourraient profiter d’une œuvre aussi remarquable… Le belvédère du Mont-Royal qui donne une vue sur le stade olympique, par exemple…

Banc public Barcelone Parc Guell

Restons dans les propositions surprenantes, celle de Lisbonne est une de celles qui m’ont le plus charmé. À la fois décor, bancs, pots à arbustes et offrant même un espace « poubelle », ces bancs tous usages, sur le bord de l’eau, créent un espace convivial alors qu’ils sont, en réalité, situés sur la dernière portion d’un stationnement! Il me semble que ce serait beau au Vieux-Port…

Banc public Lisbonne

À Miami, le Perez Art Museum, inauguré en 2013, s’est doté d’une grande place qui pourrait vaguement rappeler, par son aménagement, notre Quartier des spectacles. Les grands bancs blancs, qui délimitent les zones de plantations, s’harmonisent agréablement avec la végétation. Une belle réussite.

Banc public Miami Perez Art Museum

À une autre extrémité du spectre des possibilités se trouvent les bancs minimalistes du Vieux-Denia, en Espagne. Ville maritime, on croirait que c’est la mer qui a oublié des rochers là, arrondis par les vagues… La simplicité est parfois la plus belle des inspirations :

Banc public Denia Espagne

Des concours étonnants

Bruxelles organisait, en 2007, un concours de bancs publics dans le cadre de l’initiative Parckdesign. Plusieurs des bancs proposés auraient pu se retrouver dans cette liste, mais j’en ai choisi deux, pour illustrer tout le potentiel d’un tel concours, qui offre aux citadins des sièges aussi agréables à voir que confortables :

Banc public Bruxelles

Banc public Bruxelles Ondines

Si Bruxelles cherchait à innover avec du mobilier urbain, pour Hong Kong, c’est à la suite d’un appel d’œuvres d’art contemporain pour un nouveau parc que la ville s’est retrouvée avec deux nouveaux bancs publics, au début des années 2010. Des créateurs chinois ont en effet proposé ces deux bancs, qui ont su séduire le comité de sélection, à travers plus de 300 autres œuvres proposées. Le premier est en fait un xylophone, permettant de jouer l’hymne national de la Chine (!), ou de s’y asseoir pour admirer le paysage, alors que le deuxième nous invite à s’étendre sur une feuille, pour nous reconnecter à la nature… Comme quoi les concours peuvent mener à des propositions totalement inattendues.

Banc public HongKong Soundscape

Banc public HongKong Photosynthesis in Motion

Un autre banc de Hong-Kong mérite sa place dans ce palmarès, il s’agit de « The Cascade ». L’effet visuel qu’il offre est magnifique, l’endroit est confortable et situé dans un coin de la ville où peu d’autres lieux d’arrêts s’offrent aux passants. La photo ne permet pas de le voir très bien, mais toutes les parties sur le bord de l’escalier sont en fait des chaises orange, qui attendent d’être utilisées. Avouez que c’est spectaculaire! J’en parlais d’ailleurs dans mon texte sur les escaliers exceptionnels

Escalier The Cascade Hong Kong

Revenons aux concours… À Salzbourg, en Autriche, c’est un effort de création qui a été demandé aux artistes en 2012. 74 bancs identiques ont été offerts à autant d’artistes, qui devaient en faire une œuvre unique. Ces bancs étaient exposés pendant toute la saison touristique, aux quatre coins de la ville. Une autre formule, qui pourrait peut-être inspirer nos offices de tourisme?

Banc public Salsbourg

Ici même, à Montréal, le Festival Mode & Design avait lancé un concours de bancs publics, en 2011. Il devait, à terme, permettre la création d’un parcours original de 35 œuvres… Si certaines ont été exposées en 2012, l’initiative semble ne pas avoir eu de suites… C’est triste puisqu’on y trouvait d’étonnantes propositions, dont celle-ci :

aDSCN4710a

Banc public exposé lors du festival Mode et Design de Montréal, en 2012

Pour en savoir plus sur cette initiative, consultez mon texte de l’époque.

Les pastiches

Les bancs publics prennent parfois la forme d’autres objets. Pour le plaisir des yeux, comme nous le verrons un peu plus loin, ou pour promouvoir une cause, comme dans le prochain exemple, provenant d’Istanbul. Pour promouvoir la lecture de grands classiques de la littérature turque, on a pensé créer ces bancs-livres, qui permettent de lire une page réelle de l’oeuvre littéraire! Et derrière le dossier, d’en voir la couverture. Chaque banc faisait ainsi la promotion d’un livre différent, créant une initiative des plus inspirantes!

Banc public Istanbul

Si le Banc-nana en forme de banane du terrain du métro Mont-Royal à Montréal m’amuse, vous ne serez pas surpris de découvrir qu’ailleurs dans le monde aussi, ce type de bancs attire mon regard. Comme celui de Saint-Jean-Cap-Ferrat, en France, qui orne le port de la petite ville…

Banc public Saint-Jean-Cap-Ferra

Moins spectaculaire, mais mignon tout de même, celui de Capri, une île italienne, a aussi retenu mon attention. Il ne faut pas grand-chose pour créer une ambiance, on l’oublie trop souvent…

Banc public Capri

Ceux d’Aberdeen, une ville de l’île de Hong Kong, misent quant à eux sur un rappel beaucoup plus élaboré de la vie portuaire qui les entoure. Créant même de véritables petits salons semi-privés aux groupes qui choisissent de s’y arrêter. Impressionnants!

Banc public Aberdeen HongKong

Toujours dans les imitations, ce divan en mosaïques installé en plein cœur d’Amsterdam restera à jamais gravé dans ma mémoire. Étonnant et accueillant, il rayonnait dans la nuit… Le maintenir propre et sec doit être tout un défi, mais l’image qu’il projette est tellement forte : nous sommes dans cette ville comme dans un salon.

Banc public Amsterdam

Dans le même genre, cette banquette de Buenos Aires semble si moelleuse et confortable… Mais pourtant, elle est aussi dure que le métal de ses pattes! Quoi qu’il en soit, lorsqu’on la croise, on ne peut penser qu’à un oubli lors d’un déménagement… On regarde autour, on voit bien que non, puis on est tenté d’en tester le confort. Pour découvrir que nos yeux ne nous disent pas tout!

Banc public Buenos Aires

Quelques autres belles créations

Pour pallier le manque d’espace sur un trottoir le long d’une falaise, la ville italienne de Positano a créé ce joli banc-clôture. Les aires de jeux pour enfants clôturées de nos parcs pourraient tirer profit d’une telle idée… Ça aurait l’avantage d’être plus joli, en plus d’être utile pour les parents!

Banc public Positano Italie

Dans le registre de la beauté, ces élégants bancs de Porto, que j’ai aussi vu en Espagne, semblent défier la gravité…

Banc public Porto

Et ces bancs de Tokyo me font invariablement penser au Pac-Man de mon enfance. Avouez, on sourit instantanément en les voyant…

Banc public Tokyo

Dans un tout autre style, les dalles qui sortent de terre pour nous offrir un banc sur la promenade au bord de la mer, à Split, en Croatie, sont de toute beauté. Il fallait simplement y penser… L’impression de légèreté qui s’en dégage contribue à l’ambiance de détente qui se ressent à cet endroit.

Banc public Split Croatie

Beaucoup plus près de nous, cette combinaison de banc et de chaise-longue de la Promenade Samuel-de-Champlain, à Québec, est des plus intéressantes. Là aussi il y a un certain effet de légèreté, qui permet de lâcher prise et de profiter du moment présent. En regardant le fleuve ou en l’écoutant, couché.

Banc public Québec

La structure plus lourde du bord de mer, à Buenos Aires, n’a pas cette légèreté, mais elle y gagne en polyvalence. À la fois table et banc, on s’y installe selon l’humeur du moment, dans l’orientation de notre choix, pour un moment de solitude, une contemplation en couple ou des jeux en groupe.

Banc public Buenos Aires bord de mer

C’est aussi le concept de ce grand banc rond de Confluence, à Lyon, un quartier dont j’ai déjà parlé dans ce blogue.

Banc public Lyon Confluence

Les rondeurs ont inspiré ces mini-bancs de Hong Kong, tout mignons:

Banc public Hong Kong

Elles permettent aussi de lire sous les arbres, sans devoir s’asseoir par terre, une proposition qui nous est trop rarement faite en ville à mon avis! Cet exemple provient d’Amsterdam :

Banc public arbre Amsterdam

En inversant ce dernier exemple, on se retrouve avec une demi-lune, qui permet aux gens de se parler presque en face à face. Une autre proposition intéressante…

Banc public Lac Majeur Italie

Hommage à la chaise libre

Enfin, je ne pouvais pas écrire ce texte sans mentionner les chaises libres, un concept qu’on ne voit pratiquement jamais à Montréal, de peur que les chaises soient volées. Et pourtant, il est si agréable de s’installer à l’endroit de notre choix, de pouvoir suivre l’ombre des arbres, d’avoir la possibilité de regrouper des chaises, d’être libres de les utiliser là où on a envie, pas là où on les a arbitrairement clouées au sol… À Miami, Paris, New York et Chicago, ce genre de chaises sont offertes à la population et aux visiteurs. Nous devrions pouvoir tirer les leçons de leurs expériences pour offrir quelque chose de comparable aux Montréalais, non?

Chaises publiques Miami

Miami

Chaises publiques Paris et New York

Paris et New York

Chaises publiques Chicago

Chicago, une ville où on ne perd pas une occasion de créer un espace convivial, quelle que soit sa situation…

Voilà, c’est ce qui termine mon tour du monde des bancs publics inspirants. J’espère que vous avez apprécié (et pour les insatiables, en voici 15 autres)! À défaut de pouvoir aller les découvrir, je vous invite à constater toute la richesse et la diversité des bancs publics de notre propre ville en allant lire Le buzz des bancs publics, si ce n’est déjà fait.

Il reste quelques belles semaines à l’été, profitez-en pour aller les essayer sur place 😉

Si vous avez aimé ce texte, vous devriez aimer ceux-ci:

 

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Responses

  1. […] Le Perez Museum se retrouve dans ma liste à cause de son architecture. Situé sur le bord de l’eau, c’est vraiment un bel édifice. Les bancs qui font office de bac à arbres, de chaque côté du chemin vers l’entrée, sont magnifiques. Ils se sont d’ailleurs retrouvés dans mon palmarès des plus beaux bancs publics du monde. […]

    J'aime

  2. J’ai adoré l’autre article et celui-ci aussi. Ça fait rêver et ça donne envie d’aller voir les élus pour leur faire des suggestions! Merci pour ce magnifique voyage en bancs.

    Aimé par 1 personne


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :