Chaque fois que je croise des mosaïques à l’extérieur, je suis enchanté. Été comme hiver, c’est une touche de joie et de couleur bienvenue dans la ville. Un des premiers projets qui m’a marqué est celui-ci, sur le presbytère de l’église Saint-Marc. Les effets des morceaux de miroirs sont superbes.

Nayan Projet Oikos Rosemont Mosaïque

En cherchant l’artiste derrière cette œuvre, je suis tombé sur l’organisme Nayan.

Puis j’ai découvert des mosaïques dans certaines ruelles de Rosemont. Encore Nayan…

Nayan Le Petit Prince Ruelle Mosaïque
Le Petit Prince, dans la ruelle entre la 4e et la 5e avenue, au sud de Rosemont

Et j’ai vu des écoles, elles aussi agrémentées par ces infatigables amoureux des céramiques, comme ici à l’école secondaire Saint-Laurent.

Nayan Effervescence École Saint-Germain Saint-Laurent

C’est bien simple, Nayan a laissé sa trace partout à Montréal, avec plus de 100 projets réalisés jusqu’à maintenant! Ce qui est fascinant avec son histoire, c’est que c’est un couple qui anime cet organisme. Ils ont de plus choisi de se doter d’une méthode de participation citoyenne originale pour réaliser leurs œuvres collectives, créées à partir de céramiques recyclées, artisanales, de miroirs et d’objets trouvés.

La transformation sociale, la prise en charge par la collectivité, l’éducation à l’environnement, le partage et la confiance en soi sont au coeur des projets de Nayan, qui permettent de produire des œuvres uniques, ludiques, professionnelles et durables.

Une volonté bien affirmée avec son itinéraire guidé par des galets de mosaïque entre les deux pôles alimentaires du Centre-Sud: soit le Marché Solidaire Frontenac et la nouvelle Serre communautaire du Parc Walter Stuart (et son mouton).

Nayan Mosaïque Mouton perdu

Chaque projet de Nayan a une histoire à raconter, comme celui du CPE Casse-Noisette, situé sur la Promenade Luc-Larivée dans Hochelaga. Intitulé Les animaux de la forêt enchantée, cet ensemble de mosaïques donne vie à l’Escalligator, le Kangouroule et le Pigeongleur (image en haut de ce texte). Les enfants du CPE ont évidemment participé à leur confection et à leur installation sur le mur, ajoutant de la magie à cette expérience.

Nayan Animaux fantastiques Hochelaga Mosaïque

Pour que la mission de Nayan se poursuive, il suffit de les solliciter pour de nouveaux projets, seule source de financement de l’organisme… Si vous cherchez à ajouter de la couleur à votre quartier, vous savez maintenant où trouver de l’aide!

Nayan a aussi collaboré quelquefois avec un autre organisme qui ajoute beaucoup de couleurs à Montréal, MU. Ces artistes de la murale ont parfois ajouté de la mosaïque à leurs œuvres, comme ce fut le cas pour la murale soulignant le 100e anniversaire du centre communautaire Patro le Prévost.

Nayan Mosaïque Isocèle Patro

Ou pour leur projet au Centre Communautaire et de Loisirs Sainte-Catherine-d’Alexandrie.

Nayan Mu Mosaïque

MU a aussi développé d’autres projets de mosaïques avec Laurence Petit, comme ce fut le cas en marge de la production de la murale en l’honneur d’Oscar Peterson, dans la Petite-Bourgogne. Des bancs et des bacs à fleurs utilisant les mêmes couleurs que la murale sont venus enjoliver les lieux, montrant tout le potentiel du mobilier urbain utilisant les mosaïques.

Mu Oscar Peterson Petite-Bourgogne Mosaïque

Mais le grand apport de MU à l’art de la mosaïque à Montréal est sans l’ombre d’un doute son implication de longue date aux Habitations Jeanne-Mance. Année après année, en plus des murales, une multitude d’oeuvres de mosaïques sont venues changer la face de cet immense complexe du centre-ville. De nombreux aménagements ont pris de la couleur…

Mu Ville-Marie HJM Mosaïque

Tandis que certains murs gagnaient en personnalité.

MU Ville-Marie HJM mur Mosaïque

Chapeau pour ce fabuleux travail à MU et aux artistes qui l’accompagnent!

Un autre acteur est incontournable pour comprendre la multiplication des mosaïques à Montréal, c’est Laurent Gascon. Ce mosaïste de plus de 70 ans conçoit, chaque année depuis 2009, une nouvelle murale mosaïque le long de la rue Ontario Est. De la rue Desjardins à la rue Beaudry, ses œuvres m’ont inspiré ce texte proposant un circuit pédestre artistique unique.

2015 Plume Latraverse, coin L_espérance

C’est sans oublier les nombreuses initiatives d’écoles, de regroupements et de citoyens qui viennent émailler la ville de leur créativité. Par exemple, j’aime beaucoup la très originale installation devant l’entrée de l’école Chomedey-De Maisonneuve, créée par des élèves de secondaire 1 avec leurs enseignants et la mosaïste Laurence Petit.

Mosaïque École Chomedey-De Maisonneuve

De son côté, l’Atelier de verre de Lachine a décidé de marquer le passage à l’an 2000 par la Mosaique du millénaire, agrémentant la porte de la Maison du Brasseur, ouvrant du côté du fleuve. Racontant les quartiers et les institutions de l’arrondissement, elle est fascinante à regarder.

Mosaïque du millénaire Atelier de verre de Lachine (1)

Le projet Embellissons le Parc Vinet est un autre bel exemple d’implication citoyenne à travers la mosaïque. Des linogravures et mosaïques, œuvres d’une vingtaine de voisins, ornent le mobilier urbain du parc depuis de nombreuses années, ajoutant même à d’obscures bollards de ciment un certain charme.

Embellissons le Parc Vinet Mosaïque

Je ne peux passer sous silence la « donation » anonyme qui est venue marquer un autre élément de ciment, le long du Réseau-Vert de Rosemont cette fois. Mentionnée sur l’itinéraire du blogue Mes Quartiers menant au Mile-End, c’est une autre démonstration de l’association très forte de ces petits morceaux de céramiques avec la thématique de la participation citoyenne…

Mosaïque chemin vert Rosemont

Ça me fait penser à Jim Power, un New Yorkais original qui a décoré pendant plus de 30 ans le mobilier urbain d’East Village, un quartier de la Grosse Pomme, avec ses mosaïques de céramiques recyclées. Au début, il le faisait anonymement, aujourd’hui il est vanté dans des guides touristiques! Un phénomène…

Jim Power East Village New York Mosaïque

À Montréal, c’est sur tout un collectif d’artistes qu’on peut compter pour faire chatoyer nos quartiers de mille reflets… Nous sommes choyés!

Nayan, MU, Laurence Petit, Laurent Gascon et les autres, je vous dis un grand merci!

L’art vous passionne? Vous aimerez aussi ces textes:

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville