Texte mis à jour en avril 2021

Je croise souvent des papillons lors de mes promenades à Montréal et, à chaque fois, je suis impressionné par ces petits êtres si fragiles mais capables de tant de prouesses! Les regarder affronter courageusement le vent, puis penser que les Monarques parcourent malgré tout 3 000 km pour venir nous visiter, force l’admiration. C’est sans parler de leur grande beauté…

Si pour certains la ville n’est pas le meilleur habitat pour les papillons, heureusement, ça ne les empêche pas de venir égayer nos quartiers! De plus en plus d’initiatives cherchent à leur faciliter la vie durant leur passage parmi nous et c’est tant mieux. J’en parlais d’ailleurs dans mon texte Ville amie des papillons, si le sujet vous intéresse.

Mais cette fois-ci, je vous propose de voir à quel point leurs couleurs ajoutent à notre vie de quartier en vous montrant les plus beaux papillons que j’ai pu photographier à Montréal au cours des dernières années.

J’avoue avoir un faible pour les petits bleus, de leur vrai nom Bleu-argenté. Il y en a plusieurs espèces, je suis incapable de les différencier, mais en voici un croqué sur le vif à Dorval…

Papillon Bleu-argenté Dorval Montréal

… et au Parc Frédérick-Bach, dans Saint-Michel. Ce parc est un véritable paradis pour voir des papillons!

Papillon bleu-argenté Parc Frédéric-Back Montréal

Les Coliades sont aussi bien présents dans ce parc, comme ailleurs à Montréal.

Papillon Coliade Parc Frédéric-Back Montréal

Plus simples, les Piérides du chou sont très communs à Montréal. Celui-ci a été photographié lors d’une promenade sur une rue résidentielle dans Côte-des-Neiges.

Papillon Piéride du chou Côte-des-Neiges Montréal

La Belle-Dame, un papillon migrateur qui passe du Mexique au Canada, nous en met de son côté plein la vue… Ce papillon serait le plus commun sur terre, étant présent en Amérique, en Afrique, en Europe et même en Asie! Je l’ai vu butiner les fleurs d’un bac qui décorait une terrasse du centre-ville, mais je l’ai aussi croisé au jardin botanique.

Les Grandes Vanesses ne sont pas sans intérêt. C’est un des rares papillons qui vit presque un an. Au Québec, il nait en juillet, hiberne tout l’hiver et finit sa vie en juin de l’année suivante!

Papillon Grande Vanesse Parc Préfontaine

Celui-ci a le bas des ailes plus foncé… Une sous-espèce? Le premier a été photographié dans un parc d’Hochelaga, celui-ci dans une ruelle de Villeray.

Papillon Grande Vanesse Ruelle Villeray

Plus jolie et lui aussi hivernant pour ressortir au printemps, le Morio égaye nos printemps. Il y a 2 générations de ce papillon par année, il est donc assez commun. Celui-ci a été photographié au sol, dans un petit parc à l’extrême Est d’Hochelaga-Maisonneuve.

a Morio Papillon Montréal

Vraiment beau, ce Psychomorpha epimenis à l’aspect velouté n’en reste pas moins un papillon redouté des agriculteurs. Il ravagerait les vignes, dont sa chenille serait friande… Mais celui-ci a été vu sur les berges de Verdun, en face de l’île des Sœur. Il est quand même étonnant de l’avoir observé à Montréal…

Papillon Psychomorpha epimenis Verdun en face de l'île des soeurs Montréal

Le Vulcain, quant à lui, est croisé fréquemment en ville. C’est un beau grand papillon, qui fait la joie des amateurs. Ici posé sur le trottoir de la rue Drolet, dans Villeray.

Papillon Vulcain rue Drolet Villeray Montréal

Le Papillon du céleri est aussi un des beaux spécimens qui peuvent être vus à Montréal. Celui-ci a été croisé dans un mini-jardin une rue à l’est du boulevard Pie-IX, dans Maisonneuve. J’avoue que lorsque je l’ai vu, j’ai préféré l’admirer encore un peu, plutôt que d’arriver à l’heure au travail!

Papillons PieIX

Le papillon du céleri mâle compte une bande jaune de plus sur les ailes, qui lui donne l’air de faire partie d’une autre espèce…

a Papillon queu-courte Montréal

Mais évidemment, le roi des papillons de Montréal reste le Monarque, dont l’état de santé nous préoccupe chaque année… Photogénique, il impressionne autant par ses couleurs que par son envergure. Celui-ci a été pris en train de butiner au chalet de la Montagne, mais on peut en voir ailleurs en ville, dont au Jardin botanique, un des hauts lieux de l’observation de papillons à Montréal!

Papillon monarque Mont-Royal Montréal

Très spectaculaire, le Sphinx colibri, gros papillon qui bouge comme le célèbre oiseau, peut aussi être vu à Montréal! J’avoue en avoir vu un en Europe avant d’en voir un ici, mais j’ai peut-être été malchanceux. Ou piètre observateur…

Je n’ai toutefois pas raté les petites Hespéries à taches argentées, qui ont l’air banal vus de dessus, comme je les ai observés dans le boisé de l’Université de Montréal…

Mais qui reflètent parfaitement la lumière avec leur tache argentée quand on les voit du dessous, comme j’en ai eu la chance sur les terrains vagues de l’Antenne Longue-Pointe, dans Hochelaga-Maisonneuve.

Enfin, deux papillons sont venus me visiter à la maison ces dernières années, ils méritent donc leur place dans ce texte, même s’ils ne sont pas flamboyants… Il s’agit du Idia noir brillant…

Et du (je m’excuse, je ne lui ai pas trouvé de nom en français) Trichodezia albovittata. Quand même sympathique comme visite, un jour de pluie!

Et vous, quels sont les papillons que vous avez eu la chance de croiser sur votre chemin dernièrement?

Vous voulez attirer les papillons chez vous? Passez lire mon texte Ville amie des papillons!

Les animaux vous intéressent? Visitez mes autres textes sur le sujet:

Le saviez-vous? C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu hebdomadaire  original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville