J’ai déjà pensé que les grands restaurants montréalais n’étaient pas faits pour moi. Ou que je n’y serais pas le bienvenue. Parfois, j’essayais de m’imaginer ce que goûtaient les plats qu’on y sert… Puis un jour, pour le savoir, j’ai osé franchir la porte d’un de ces grands restaurants.

Pour que l’expérience ne soit pas trop extravagante pour mon portefeuille, j’ai opté pour la table d’hôte du midi, vraiment plus abordable! Et depuis, je répète l’expérience, en allant dans au moins un nouveau restaurant chaque année.

Cette série de découvertes, je la poursuis depuis une décennie, toujours avec la même amie, pour célébrer nos anniversaires. C’est notre rendez-vous annuel pour profiter de la vie et savoir ce que c’est que de manger à une grande table. Après 10 ans, j’ai une bonne idée de ce que goûtent les mets qu’on y sert. D’autant plus que je visite au moins une autre grande table par année… Les ingrédients y sont toujours de grande qualité et frais. Le travail de l’assiette est minutieux, le souci du détail bien présent. Les portions sont satisfaisantes et le service, attentionné.

J’avais cru que ce serait l’assiette qui différencierait le plus ces restaurants des autres… Bien que ce soit le cas dans une certaine mesure, c’est surtout l’ambiance et le cadre dans lequel on mange qui fait la différence. On y est reçu comme des rois et tout est mis en place pour flatter notre ego. Ça débute presque toujours par un service de vestiaire, puis on nous conduit vers une table élégante, dans un espace aéré. Les petites attentions se succèdent et on nous traite comme quelqu’un de vraiment important. C’est très agréable…

Entrée de la Brasserie du Europea Montréal
Vestibule du Europea

Être bien habillé (une chemise pour les hommes fait l’affaire) est probablement un élément essentiel pour que l’expérience soit satisfaisante. On s’y trouve souvent au milieu de femmes en tailleur et d’hommes en veston. Le décor respire parfois le conformisme aussi. Le simple fait de sembler s’y conformer suffit toutefois pour y être admis sans réserve. Et l’expérience en vaut la peine!

En effet, on y découvre une autre façon de vivre l’expérience de la gastronomie, où le prestige et le décorum sont aussi importants que le plaisir de manger. Mais j’y retourne pour continuer à goûter ce qui se sert à nos grandes tables, plutôt que de me l’imaginer. Et je profite tellement mieux des autres restaurants de Montréal, le reste de l’année… Parce que nos restos, grandes tables comme petites, sont fabuleux!

Vous avez le goût de franchir les portes de nos grands restaurants pour vous faire votre propre opinion? Suivez la recette :

  • Regardez les menus du midi des grands restos qui vous tentent
  • Choisissez un prétexte pour y aller
  • Trouvez-vous un complice
  • Réservez votre table

C’est aussi simple que ça!

En plus, certains restos offrent un menu à petit prix après 22h, ajoutant d’autres propositions alléchantes… Une autre façon de les découvrir à moindre coût, c’est pendant l’événement Mtl à table, en novembre.

Mes expériences et propositions

Cette année, moi et mon amie avons réservé une table à la Brasserie du Europea, restaurant classé 2e meilleur au monde par Tripadvisor, en 2015! Il a déménagé et s’est renouvelé, mais il n’a rien perdu de son intérêt. Sur la table, des noix salées, du maïs soufflé à la truffe et trois beurres (dont deux aromatisés) étaient déjà là à notre arrivée, en plus d’un petit cadeau (une moutarde signée par le chef, Jérôme Ferrer). C’était ma 3e visite et, comme chaque fois, je n’ai pas été déçu. Il faut dire que l’entrée et le dessert étaient des plus généreux… Et le chef est même passé nous serrer la main avant le dessert! À 35$ au moment de notre visite, la table d’hôte (entrée, plat et dessert) vaut vraiment la peine.

Brasserie du restaurant Europea Montréal

Mais ce n’est pas avec ce resto que j’ai débuté ma série de découvertes. C’est plutôt avec le réputé Toqué!. Considéré comme un des 100 meilleurs restaurants du monde selon plusieurs listes, et depuis des années, ce restaurant du chef Normand Laprise nous offre toujours des plats d’une délicieuse simplicité. Plus décontracté que les autres grands restaurants que j’ai essayés, on s’y sent bien et on y est reçu avec un niveau de professionnalisme inégalé. Le midi, l’entrée est comprise avec le plat principal (les 4 plats les moins dispendieux vont de 30 à 40$), et la carte des vins offre des demi-verres abordables. Un must, que j’ai aussi visité 3 fois.

20190206_100035.jpg

Autre bonne adresse du centre-ville, le Renoir offre un menu Express 30 minutes qui vaut le détour. Le service y est plus rapide que dans les deux autres restos déjà cités, mais on n’y perd rien du côté de l’accueil, chaleureux et avenant. Il y a beaucoup d’espace entre les tables, une terrasse agréable l’été, et un menu simple, mais généreux. Soupe, entrée, plat, dessert et café pour 30$, apportés groupés sur un plateau, pour accélérer le service. Pratique et accessible.

J’ai aussi tenté la Maison Boulud, où nous avons « déjeuné » à côté de Lucien Bouchard… On y est plongé dans un univers parallèle (on est au Ritz!) et le menu est à l’avenant. 42$ pour une entrée et un plat… C’est l’adresse où on se sent le plus près des grandes fortunes et le plus loin de notre vie normale. Ne cherchez pas le menu du midi, on y déjeune… Une expérience intéressante pour constater à quel point on a de la chance de vivre à Montréal, une ville où tout le monde peut fréquenter de telles adresses, sans se faire bloquer à la porte…

J’ai bien sûr mangé dans plusieurs autres restaurants lors de mes découvertes gastronomiques. Si certains ont fermé, d’autres m’ont déçu. Mais cette année encore, j’en essayerai au moins un nouveau! Pour l’expérience, pour savoir ce que goûtent les plats dans les grands restaurants, parce que j’ai un prétexte et, enfin, parce qu’il n’y a aucune table montréalaise qui n’est pas accessible aux gastronomes curieux!

Pour connaître les restos gourmets de Montréal, il se publie régulièrement des listes permettant de découvrir les adresses tendances. Voici celle de Tourisme Montréal, très intéressante, et celle des adresses québécoises qui se retrouvent dans le Top100 du Canada. Nightlife a aussi produit cette liste de restos offrant un menu à plus bas prix après 22h. Enfin, pour faire votre propre liste, Tripadvisor recense tous les restos montréalais (plus de 5 000!) et vous offre une section « fine cuisine » qui contient près de 150 bonnes adresses à découvrir… Quelle que soit la liste qui vous inspirera, vous aurez l’embarras du choix!

Pour découvrir mes palmarès sur les plaisirs de la table:

Visitez ma page d’accueil pour voir mes + récents textes. Vous y découvrirez des articles sur ce qui pourrait propulser Montréal, mais aussi sur ses forces, ses faiblesses et sur une foule d’autres sujets passionnants, passant de la gastronomie à l’environnement, et de l’architecture à la vie nocturne. Et parce que Montréal est vraiment une ville fascinante, abonnez-vous en inscrivant votre adresse courriel dans le bloc d’abonnement en haut de la colonne de droite!

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Publicités