Chaque été, la Ville s’engage à installer plus de supports à vélos. Mais entre les poteaux, les arceaux et les râteliers qu’on ajoute, rares sont ceux qui sont vraiment originaux. C’est essentiel, évidemment, qu’ils soient fonctionnels! Mais si on ne fait que multiplier le mobilier urbain banal dans nos quartiers, c’est notre qualité de vie qui finira par en souffrir. Alors pourquoi ne pas oser un peu? Pour une ville vraiment agréable à vivre, il faut aussi plus de qualité…

Pour leur design minimaliste, les anneaux conçus par le designer Michel Dallaire, ajoutés aux bornes de parcomètres, en 2008, ont marqué leur époque. D’un coup, on ajoutait des milliers de places où stationner nos bicyclettes, partout dans les quartiers centraux. Ces anneaux ont d’ailleurs valu un prix à son concepteur.

Alors que la mairesse promettait cet été d’ajouter des supports à vélos pour mieux répondre à la demande grandissante, il serait temps de revenir à l’esprit de 2008 et d’introduire des notions de créativité dans la conception des supports qu’on compte multiplier par centaine.

En effet, si Montréal est une ville vélosympathique, pourquoi ne pas le prouver une fois de plus en misant sur des supports à vélos distinctifs? Vous verrez, dans les exemples qui suivent, qu’on ne se démarque pas par notre originalité dans ce domaine, bien qu’il y ait quelques bons coups. Un petit tour de ce qui se fait ailleurs dans le monde me permettra ensuite de vous montrer quelques trouvailles intéressantes, que nous pourrions adopter ou adapter à nos besoins…

Les stationnements pour vélos les plus originaux de Montréal

C’est peut-être le premier support à bicyclettes un tant soit peu original qu’on ait vu apparaître à Montréal: celui de la Place Villeray. En deux exemplaires, il pastiche ses utilisateurs, tout en offrant un élément décoratif intéressant à la Place…

Dans Ahuntsic, ce sont de petits anneaux qui ont été ajoutés à l’avenue Park Stanley, maintenant piétonne. Minimalistes, ils ne sont peut-être pas aussi fonctionnels que d’autres, mais méritent d’être mentionnés pour l’effort.

Sur le Plateau, les arceaux de Cyclofixe offrent quelque chose de vraiment distinctif. C’est simple, joli et efficace. Ce serait bien qu’ils se généralisent encore plus dans le quartier, pour créer une nouvelle signature à celui-ci. On doit d’ailleurs souligner qu’ils se trouvent sur des cases de stationnement, un élément non négligeable pour les piétons…

Dans Ville-Marie, c’est un petit modèle discret qui a retenu mon attention. Bien que le cycliste n’y ait pas attaché son vélo de façon sécuritaire, on voit que le support s’efface au profit du parc lorsqu’on le regarde. Être original, c’est aussi savoir se fondre dans le décor…

Enfin, les « arbres à vélos » de l’Université McGill ne cessent de m’étonner. Quelle drôle d’idée! Ça pourrait avoir plus de charme si c’était peint d’une couleur vive, plutôt que noir, mais bon…

Et vous, en connaissez-vous d’autres? N’hésitez pas à nous partager vos photos en commentaire sur notre page Facebook!

Les plus beaux stationnements pour vélos du monde

Je ne les ai pas tous vus, évidemment, mais voici quelques-uns des stationnements pour vélos que j’ai eu la chance de photographier lors de mes voyages. Certains mériteraient d’être adoptés, d’autres pourraient nous inspirer dans notre effort en vue d’augmenter l’originalité, la beauté et les qualités de nos propres supports.

Le plus intéressant est sans contredit celui-ci, installé sur une case de stationnement, vu à Buenos Aires en Argentine. En plus de ne pas nuire aux piétons en coupant de l’espace sur le trottoir, ce stationnement témoigne éloquemment de l’énorme espace que nous sommes prêts à concéder à une voiture et son conducteur, mais que nous refusons trop souvent d’offrir aux cyclistes… « 1 auto = 10 bicis » n’a pas à être traduit pour être très clair! Et l’image vaut mille mots.

L’inspiration qu’offre le vélo, comme dans l’exemple de Villeray, compte de nombreux adeptes, comme à Chicago…

… à Porto…

Et à Malte.

Un des supports à vélos les plus élégants que j’ai pu voir est celui-ci, aussi de Buenos Aires. Avouez que ce serait joli à Montréal!

À Kayserberg, petite ville d’Alsace, on s’est doté de supports vraiment distinctifs. Un plus indéniable pour cette destination touristique, qui a su dépasser l’aspect fonctionnel de ce mobilier urbain pour ajouter du beau dans ses rues.

Pour l’originalité, c’est toutefois Frankfort qui remporte la palme, avec cet étrange objet. C’est surprenant et artistique à la fois, contribuant à donner à cette ville allemande une touche certaine de créativité.

D’autres modèles originaux existent partout dans le monde, dont celui-ci, en forme de chauve-souris, à Austin au Texas. Il est intéressant à mentionner puisqu’il s’est inspiré de l’importante migration de chauve-souris qui converge chaque année vers cette ville. En utilisant cet élément distinctif de la ville, les stationnements pour vélos contribuent à l’image d’Austin. Pour Montréal, quel élément distinctif pourrait être utilisé aux mêmes fins? La rosace de la Ville? 😉

Des concours pour réinventer les supports

En 2013, la Bicycle Coalition of Greater Philadelphia et le bureau d’art public de Philadelphie s’associaient pour inviter les artistes locaux à réinventer les supports à vélos. L’exercice a mené à la création de 10 supports originaux, dont celui-ci.

Ailleurs à Philadelphie, on peut aussi voir ces modèles…

Cette idée de lancer un concours compte de nombreuses villes adeptes. Vancouver lançait un concours similaire cet été, axé sur le design. Une trentaine de propositions ont été retenues, dont de nombreuses utilisant des éléments distinctifs de cette ville de la Côte Ouest.

Plus près de nous, Québec a aussi tenu son concours, et on teste actuellement les deux concepts finalistes! Celui élaboré par la montréalaise PARA-SOL est particulièrement réussi…

Photo: courtoisie de PARA-SOL

Comme quoi les créateurs montréalais sont déjà prêts à répondre présents pour un concours qui leur permettrait de faire valoir leur inventivité. Il suffit maintenant d’oser les mettre au défi de proposer des concepts qui ajouteraient à notre qualité de vie…

Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas inviter Vélo Québec sur le jury, pour s’assurer le concept retenu soit à la fois beau, original et fonctionnel… On joindrait ainsi l’utile à l’agréable, pour confirmer une fois de plus la place de Montréal dans le réseau international des villes créatives!

Visitez ma page d’accueil pour voir mes + récents textes. Vous y découvrirez des articles sur les mini-bibliothèques de quartier, les bancs publics, les murales et une foule d’autres sujets plus passionnants les uns que les autres sur notre ville : Montréal.

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Publicités