Publié par : cbernier | 15 octobre 2017

L’architecture en héritage : Dan Hanganu

Quelles traces laisse un architecte qui s’éteint? Change-t-il le visage de la ville où il habitait? Ce sont des questions que je me suis posées à la suite de la mort de Dan Hanganu, un architecte établi à Montréal depuis les années 70. Maintenant qu’il nous a quitté, que nous laisse-t-il vraiment comme héritage? Montréal porte-t-elle sa signature, comme plusieurs commentateurs l’ont affirmé?

Installé sur l’Île-des-Sœurs, où il construit sa propre maison, les Habitations de Gaspé, il se fait connaître du grand public en réinterprétant le passé à travers des édifices des plus modernes, comme le Musée Pointe-à-Callière, réalisé en collaboration avec Provencher Roy & associés architecte.

Médaille du Gouverneur Général du Canada, 1994 / Grand Prix d’excellence, Ordre des architectes du Québec, 1993 / Prix Orange, Société Sauvons Montréal, 1992

À côté de cette réalisation phare, il réinterprète aussi la Maison des marins, toujours en collaboration avec Provencher Roy & associés architecte.

Le tout nouveau Fort de Ville-Marie, derrière le Musée, porte aussi sa marque.

Dans le Quartier des Spectacles, le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) est une autre de ses réalisations.

Le mur ouest du TNM, qui met en valeur les cicatrices de l’évolution de l’édifice, a donné lieu à une belle intégration temporaire d’une œuvre d’art, dans le cadre de Km3, à l’automne 2017…

Contesté par certains pour ses pavillons universitaires, ils lui ont quand même permis d’aller chercher des prix prestigieux, comme avec les HEC.

Prix d’excellence, Ordre des Architectes du Québec, 2000 / Mérite de la feuille d’or, Société Internationale d’arboriculture, 1997

Il faut y être entré pour saisir une partie du génie de l’architecte, qui, par ses ouvertures sur l’extérieur et son utilisation de l’environnement, crée l’impression de se trouver en forêt lorsqu’on est dans la cafétéria de l’institution…

Le Centre de design de l’UQAM n’a pas toujours eu bonne presse, lui non plus, mais sa façade animée de projections continuellement changeantes a transformé les nuits de ce secteur du centre-ville, y amenant un peu de lumière.

Prix du Gouverneur Général du Canada, Institut royal d’architecture du Canada, 1998 / Grand Prix d’excellence, Ordre des architectes du Québec, 1996

Mais c’est probablement le Chaussegros-de-Léry, édifice voisin de l’Hôtel de ville, qui restera son projet le plus contesté…

Moins connu, mais plus réussi, l’intégration de l’ancien édifice de l’Hôtel Godin dans un hôtel moderne, améliore le paysage des rues Saint-Laurent et Sherbrooke depuis sa construction.

Caché dans la ville, l’agrandissement du centre d’archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, en bordure du Vieux-Montréal, témoigne lui aussi de la minutie qu’avait l’architecte pour développer des espaces intérieurs agréables et lumineux.

Médaille du Gouverneur Général, Institut Royal d’Architecture du Canada, 2002 / Prix d’excellence, Ordre des Architectes du Québec, 2000 / Prix Orange, Sauvons Montréal, 2000

Osant défier les façons de construire plus traditionnelles de certains de ses collègues, il s’est amusé avec le siège social du Cirque du Soleil, offrant aux Montréalais une sorte de cité modulaire faite de tôle et d’acier.

Prix d’excellence en architecture, Ordre des architectes du Québec, 1999 / Prix Orange, Société Sauvons Montréal, 1997

Il s’est même permis une réinterprétation d’une scène extérieure, avec le Pavillon Jean-Brillant dans le parc du même nom.

Dan Hanganu semble avoir développé un goût plus récent pour les bibliothèques, avec de très beaux résultats… Après s’être pratiqué avec la Bibliothèque de droit de l’Université McGill…

Il a signé les plans de la magnifique bibliothèque Marc-Favreau, qui faisait partie de mon palmarès des plus beaux édifices construits entre 2011 et 2016.

Une autre bibliothèque majeure, à Québec cette fois, porte sa marque. En recyclant une ancienne église, il a créé la magnifique bibliothèque Monique-Corriveau (en collaboration avec Côté Leahy Cardas architectes).

Il est même possible qu’il lègue à Montréal une autre bibliothèque, puisque son bureau continue d’opérer. En effet, Dan Hanganu Architectes est en lice pour l’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve, un projet déposé il y a déjà un certain temps et dont on devrait connaître l’architecte sous peu…

Le 20 octobre 2017, nous avons appris que c’était bel et bien son projet qui avait été retenu! Pour en savoir plus

Dan Hanganu a été l’architecte derrière plusieurs autres édifices montréalais, mais ce sont, à mon avis, les plus marquants. Et vous, trouvez-vous qu’ils ont changé le visage de Montréal?

Ce sujet vous passionne? Vous aimerez sûrement:

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Publicités

Responses

  1. IL semble pertinent de signaler que la Bibliothèque Monique Corriveau n’est pas une construction originale, mais la conversion del’ancienne église Saint-Denys-du-Plateau de Jean-Marie Roy

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :