Publié par : cbernier | 28 juillet 2017

Le Jardin des merveilles

Je suis toujours étonné quand je découvre quelqu’un qui n’est pas allé au Jardin botanique de Montréal récemment. Notre Jardin, d’une ampleur et d’une beauté inédite à l’échelle internationale, est pourtant un lieu magique, en continuelle évolution. Et malheureusement méconnu de trop de Montréalais. Pour vous donner le goût d’y retourner, je vous partage mes 6 jardins secrets, cachés dans la trentaine d’espaces thématiques de notre grand Jardin botanique. Et en bonus, je vous ajoute 4 activités qui méritent le déplacement.

Elles le méritent d’autant plus que notre Jardin botanique est le 2e en importance dans le monde pour la grandeur de son site et de sa collection de plantes! 22 000 espèces et cultivars y poussent. Seul le Kew Gardens de Londres est plus imposant. C’est un véritable trésor pour Montréal, qui se trouve à deux pas de la station de métro Pie IX, donc très accessible. Et je vous révèle LE truc, en conclusion, pour que votre entrée soit presque gratuite…

Jardin botanique de Montréal - Carte2

Cliquez sur la carte pour l’agrandir

Débutons par mes 6 jardins coup de cœur :

1 – La Cour des sens

Situé avant même d’arriver à la section payante des jardins extérieurs, ce petit aménagement, conçu en 1999, vous invite à toucher et sentir les plantes. Que de surprises vous y attendent! Quand ce n’est pas une odeur enivrante, c’est la sensation du velours sous les doigts qui vous étonnera.

La Cour est cachée, alors voici derrière quel mur il vous faudra aller pour la découvrir :

2 – Le Jardin alpin

S’il est bien connu des gens qui fréquentent le Jardin botanique, il cache tout de même certains attraits aux visiteurs distraits…

Si vous n’y avez jamais croisé de cactus (à l’extérieur, au Québec?!) c’est que vous ne le connaissez pas encore assez bien. Pour voir l’envers du décor, il faut viser le Sud dans les sentiers pour découvrir la collection de minéraux canadiens, présentée initialement au pavillon du Canada de l’Expo67.

Une fois que vous aurez vu de quoi a l’air une roche de titane, vous pourrez aller voir la magnifique chute de ce jardin, qui a tellement l’air naturelle qu’on s’y tromperait…

3 – Le Coin du Québec

Quand le soleil frappe, il y a des reflets émeraude partout dans ce petit racoin. Sa porte est discrète et le jardin, très petit…

Mais on y trouve en saison des iris, l’emblème du Québec.

Et si on est attentif (et calme), on peut y croiser des tamias rayés, des libellules bleues, des grenouilles vertes ou un cardinal rouge.

4 – Le Jardin des Premières-Nations

Créé en 2001 en puisant dans nos forêts plus de 300 espèces indigènes, cet espace est un véritable diamant brut au cœur du Jardin botanique. On s’y sent, au milieu du bois, comme dans un monde mythique!

Un pavillon se cache au centre, avec une animation légère qui permet de se familiariser avec l’Amérique d’avant l’arrivée des Européens. Ce jardin est évidemment unique au monde, alors osez vous perdre dans ses sentiers sinueux!

5 – Le Jardin d’ombre

Le Jardin d’ombre, que j’appelle Le sous-bois, est un havre de paix à la frontière du parc Maisonneuve. Plus calme que le reste du Jardin botanique, c’est un endroit où je me plais toujours à passer. Avec ses ombres, ses reflets d’argent et de bronze laissés par le soleil, c’est un autre secret trop bien gardé.

Il cache aussi des plantes aux grandes feuilles, qui me font penser au livre La Planète Verte (la suite de E.T. l’extraterrestre), où on découvre la planète des E.T., collectionneurs de plantes de l’univers entier… Oubliez le livre, il n’est pas à la hauteur du film, mais osez le Jardin d’ombre! Avec un peu d’imagination, vous aurez l’impression d’y voir des plantes venues d’ailleurs…

6 – Le Jardin Leslie-Hancock

Depuis 1976, ce jardin fleurit en juin au cœur de l’Arboretum. Une splendide mer de fleurs rose et orange, aux reflets de saphirs, s’y cache, au milieu de grands conifères. Je n’ai jamais vu de photo qui témoigne correctement de la beauté de ce jardin, mais en voici une, pâle expression de ce que vous pouvez voir si vous y allez lors de la floraison.

Certains arbustes se parent aussi de blanc, mais même en dehors de la saison de floraison, ce jardin mérite votre visite, ne serait-ce que pour profiter de son ambiance de boisé en campagne.

J’espère vous avoir surpris avec ces 6 jardins discrets. Ils s’ajoutent aux nombreux autres jardins plus connus, comme la Roseraie, le Jardin japonais, le Ruisseau fleuri, le jardin des Plantes toxiques ou des Plantes utiles… Autant d’autres bonnes raisons de visiter plus souvent le Jardin botanique!

Et maintenant, voici des activités intéressantes qu’on peut aussi faire au Jardin. Celui-ci en propose un nombre infini aux passionnés, mais en me limitant à celles qui sont offertes dans les jardins extérieurs, je vous en propose 4 qui méritent votre attention en ce moment.

7 – Les 4 à 8

Les vendredis et samedis, jusqu’à la fin août, on peut profiter de la terrasse du resto du Jardin pour prendre un verre, accompagné des bruits d’une belle fontaine et du son mélodieux d’une performance musicale, entre 16h30 et 19h30. Cette terrasse est dans la partie publique du Jardin, vous n’avez donc pas besoin de billet pour vous y installer. Elle est à deux pas de la Cour des sens, près de l’entrée aux coins Sherbrooke et Pie IX.

8 – Les concerts intimes

Au nord du Jardin japonais, une petite scène vous attend pour un concert intime chaque dimanche, 14h, jusqu’à la fin août. Luce Dufault (6 août), Marie-Hélène Thibert (13 août), Shawn Phillips (20 août) et Louis-Jean Cormier (27 août) y feront tour à tour une apparition, au milieu des pommetiers.

9 – L’art public

Plusieurs œuvres d’art sont présentes dans le Jardin botanique. Elles ne sont malheureusement pas répertoriées sur la carte de l’institution, mais elles agrémenteront vos promenades. Comme cette chaise de Michel Goulet, intitulée « Un jardin à soi », un espace intime, propice à la contemplation, situé à l’Est du Jardin Leslie-Hancock.

Ou ce banc des amoureux, de Lea Vivot, qu’il faut aller voir de très près, pour lire les nombreuses inscriptions gravées dans le fameux banc… Il est intéressant de mentionner que l’original a été banni de la ville de Toronto en 1979, car la population le considérait trop obscène!

Si les œuvres d’art vous intéressent, Art public Montréal propose une carte de celles du Jardin botanique qui est bien pratique!

10 – La découverte de l’arboretum

Enfin, l’arboretum du Jardin botanique, qui occupe toute la moitié Nord du site, cache tellement de secrets que j’y consacre un texte entier. Vous verrez, il y a plusieurs activités à y faire! En voici une sur les nombreuses contenue dans cet autre texte :

Comment entrer presque gratuitement?

Les détenteurs de la carte Accès-Montréal ou de la carte Lève-tôt (qui coûte 8$ par année et qui est réservée aux Montréalais) peuvent accéder aux jardins extérieurs gratuitement, en tout temps. Tout comme les Amis du Jardin botanique (l’abonnement coûte 45$ par année). Les Amis profitent en plus d’un accès illimité aux serres et d’un abonnement aux revues Quatre-Temps et Flore alors! Un bon deal… Il y a aussi la carte de membre des Cercles des Jeunes Naturalistes (84$ par année pour une famille) qui peut être avantageuse…

Avec une de ces cartes en main, ou un billet d’entrée acheté à la billetterie, vous pourrez voir ou revoir les jardins plus connus du Jardin botanique, mais aussi découvrir les 10 jardins secrets et activités proposées dans ce texte.

J’espère vous avoir convaincu de retourner très bientôt découvrir ce Jardin, véritable trésor des Montréalais…

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Responses

  1. […] mon précédent texte, je vous donnais 10 bonnes raisons de retourner au Jardin botanique. Parmi celles-ci, il y avait une mention des nombreux secrets de l’Arboretum, qu’il est […]

    J'aime

  2. Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce beau tour du Jardin botanique. Je souhaiterais si vous me le permettez, y ajouter un élément d’actualité: les oeuvres d’art environnemental du projet Monumental Dougherty.

    La première est située près du jardin Leslie-Hancock, la seconde à l’entrée de l’Arboretum. Il y en a une trosième toujours en cours qui requiert la participation des visiteurs jusqu’au 4 septembre.

    Monumental Dougherty, Jardin botanique de Montréal

    Monumental Dougherty, Jardin botanique de Montréal

    Mes salutations

    Jacques Lebleu
    Montréal

    J'aime

    • Vous serez servis avec mon prochain texte, qui traitera justement de l’arboretum et de ses secrets…

      J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :