Publié par : cbernier | 30 mai 2017

Des toilettes publiques pour Montréal

Le centre-ville devrait avoir ses premières toilettes publiques permanentes d’ici l’automne.  Nous n’en avions pas eu depuis les « Camiliennes », disparues il y a déjà longtemps. En leur absence, les Montréalais ont pris l’habitude de fréquenter les bâtiments publics (comme les bibliothèques et certains chalets de parc), les centres d’achats ou des commerces (comme les McDo) pour répondre à leurs besoins (sans jeux de mots 😉 ). Nous avons d’ailleurs publié ici notre guide des plus belles toilettes de la Ville, question de joindre l’utile à l’agréable…

Avec l’arrivée imminente de cabines autonettoyantes au centre-ville, nous avons pensé ajouter à ce premier texte sur les toilettes, une petite recension de ce que nous avons pu voir dans d’autres villes du monde comme installations sanitaires. Vous verrez, elles vous feront passer de l’admiration au dégoût et de l’étonnement à l’envie.

Une des rares installations saisonnières de toilettes publiques au centre-ville, qui ne soit pas des toilettes chimiques, est celle des Jardins Gamelin, quand même relativement agréable.

Ailleurs dans le monde, on utilise parfois un modèle de petit bâtiment, mais on fait généralement le choix de l’installer de façon permanente.

Berlin site OlympiqueDSCN6725

« Pissoir » du parc Olympique de Berlin

Toilettes sur un sentier piéton près du quartier Golden Gai, à Tokyo

On opte même, à certains endroits plus touristiques, pour un bâtiment plus gros. Comme dans cet exemple d’Amsterdam, où les portes des toilettes sont transparentes !

Des toilettes publiques étonnantes à Amsterdam

Individuelles et toujours propres

Dans aucun de ces cas on ne parle de toilettes autonettoyantes. Puisque c’est ce que la Ville veut installer ici, voyons certains modèles qui ressemblent à ce qu’on peut s’attendre à voir à Montréal :

Lyon, assez neutre

Milan, déjà plus stylisée

Londres, avec une imitation de bâtiment de pierre…

On pourrait toutefois y aller avec plus d’originalité dans les formes, comme à Aix, une petite ville du sud de la France :

Une toilette-colonne d’Aix

Ou opter pour l’invisibilité, comme le modèle rétractable dans le sol de la ville de Perth (Australie), dont parlait le Journal Métro dans ce texte sur « l’éthique de l’urinoir »

Pour hommes seulement

Montréal aurait aussi pu opter pour de simples urinoirs, très présents dans certaines villes du monde.

Le modèle portatif d’urinoirs en triangle, populaire pour les événements, peut être vu aux Pays-Bas et en Allemagne, entre autres… Pratiques, avec son tuyau qui se déverse directement à l’égout.

Vu lors d’un festival à Bamberg, en Allemagne

Bruxelles à plutôt choisi un modèle double, permanent et assez élégant, installé au milieu d’un paillis de cèdre:

BruxellesDSCN5135

Bordeaux et Amsterdam ont des modèles plus vieillots…

Assez massifs à Bordeaux

Plus travaillés à Amsterdam

Pour celles qui seraient curieuses de voir ce que cachent les panneaux qui entourent ces urinoirs, voici à quoi ça ressemble de « l’intérieur »… Rien de bien ragoûtant.

Intérieur d’un urinoir d’Amsterdam

À Berne, en Suisse, on a choisi le modèle du muret. On installe les urinoirs sur un mur, puis on les cache avec un paravent esthétique. On voit d’ailleurs les jambes des utilisateurs…:

À Lisbonne ou à New Delhi, on ne se formalise pas avec les apparences et on offre aux hommes des pissoirs des plus rébarbatifs.

Toilettes en bout de ferrailles à Lisbonne

Vu à travers la vitre (et le logo) d’un autobus touristique à New Delhi, l’urinoir de céramiques est à droite, et utilisé…

Élégants, vieillots, rétro, esthétiques ou rébarbatifs, les modèles pour hommes seulement ne peuvent pas être une solution pour une ville où l’égalité des sexes est importante.

Berlin s’est doté d’un modèle rétro, pour hommes et pour femmes, qui ne manque pas de panache:

Mais avouons qu’il ne correspond pas non plus à l’image d’avant-garde que cherche à projeter Montréal… À moins d’en revoir le design complètement?

Vertes et néorustiques

Puisque les toilettes publiques autonettoyantes peuvent être dispendieuses et polluantes, il serait peut-être intéressant de plutôt s’inspirer de certaines initiatives vertes qui existent dans de nombreuses villes du monde. Ou d’en développer nous-mêmes, en faisant appel à notre créativité!

À Strasbourg, j’ai vu des toilettes et urinoirs qui fonctionnent avec une litière de copeaux de bois! C’est étonnant et surtout, très agréable à l’odeur…

L’urinoir est en fait un récipient rempli de sciures de bois, qu’on change quand il est entièrement imbibé d’urine. Un effort a été fait pour rendre la visite agréable, avec un rideau pour plus d’intimité et une tapisserie de couleur, qui rappelle certains chalets 😉

Et on « tire la chasse » de la toilette en y versant une pelletée de copeaux de bois! Simple et efficace!

À Nantes (toujours en France), on a développé un urinoir sans odeur, qui permet de fertiliser des plantes… La Presse nous en parlait au début de 2017, alors que des prototypes étaient testés à Paris. J’imagine que ce concept pourrait aussi être développé pour des toilettes unisexes ?

Comme quoi il y a différentes façons de répondre aux envies pressantes des Montréalaises et des Montréalais. Temporaires, permanentes, autonettoyantes ou écolos, vous, quelle genre de toilettes publiques aimeriez-vous voir apparaître au centre-ville ?

Plusieurs blogueurs montréalais ont donné leur opinion sur le sujet, Propos Montréal avec un projet de start-up et Yulorama avec ce billet. Deux textes complémentaires au mien, pour continuer la réflexion…

Ce texte vous a fait sourire? Partagez-le…

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Responses

  1. Belles toilettes mais très limitatives pour les femmes. Même si je faisais partie du Cirque du soleil, je ne suis pas certaine que nous y arriverions!

    Aimé par 1 personne

    • Pourtant, elles sont toutes accessibles pour hommes et femmes (10 sur les 17), sauf la section « pour hommes seulement », où j’en ai quand même une qui est mixte…

      J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :