Publié par : cbernier | 31 janvier 2017

Oser l’architecture

Nos constructions sont plus audacieuses depuis quelques années. Il était temps!

Lors du dévoilement de la maquette du Planétarium j’avais salué ce projet, qui montrait qu’on était prêt à se remettre à construire des bâtiments à l’architecture unique, qui pourraient attirer autant les montréalais que les touristes. C’était d’ailleurs la conclusion de mon texte L’architecture comme moteur de développement, écrit en 2011.

En 2011, toutefois, le Planétarium n’était encore qu’un projet… Mais il portait l’espoir qu’on se remette à oser construire des édifices aussi inspirants que la Biosphère, les Pyramides olympiques ou Habitat 67.

L’ouverture de la Maison du développement durable est venue nourrir l’espoir, en dotant Montréal d’un bâtiment à l’avant-garde de la recherche environnementale dans le domaine de la construction. Ce qui est spectaculaire dans cette Maison, conçue par la firme MSDL, c’est ce qui ne se voit pas, mais qui se cache dans le bâtiment : géothermie, techniques de ventilation, toit vert, etc. Une visite guidée vous convaincra de l’audace dont il a fallu faire preuve pour construire la Maison du développement durable.

2011-maison-du-developpement-durable

L’année suivante, en 2012, c’est l’inauguration de l’édifice du 2-22 qui a donné une nouvelle impulsion à la qualité architecturale des bâtiments montréalais. Malgré la controverse… Le « starchitecte » français qui devait signer le 2-22 s’est buté à nos « lourdeurs administratives » et a fini par abandonner son projet, laissant Aedifica et Gilles Huot Architectes le mener à bien. L’électrochoc a été important et a peut-être contribué à changer certaines mentalités. Le 2-22 tel qu’on le connait est sorti de terre et a su rallier les Montréalais. On a même procédé, en grandes pompes, à l’illumination de sa façade en 2013. Constamment changeante, la lumière fait du 2-22 un phare dans la nuit montréalaise.

2012-le-2-22

2013, l’année charnière

Tout était en place pour que le point de bascule soit atteint, parce qu’en 2013, ce n’est pas qu’une façade qui a été inaugurée en grandes pompes! Pas moins de 5 autres bâtiments audacieux se sont ajoutés au paysage de la Ville cette année-là. C’est en effet l’année de l’ouverture du tant attendu Planétarium, une œuvre de Cardin Ramirez Julien, qui a livré toutes ses promesses. L’intérieur est aussi magnifique que l’extérieur et il faut aller profiter de son toit vert en pente, l’été, pour constater à quel point il est agréable de regarder et de fréquenter cet édifice.

2013-planetarium

Deux bibliothèques ont aussi fait beaucoup de bruit en 2013. Celle du Boisé, dans l’arrondissement Saint-Laurent, est particulièrement spectaculaire, avec sa tour de verre qu’on voit de loin, ses bassins de rétention comme parvis, son intérieur étonnant et surtout, son arrière-cour, qui s’ouvre directement dans un boisé! Dotée d’un centre d’exposition, elle mérite vraiment le détour! Le consortium des architectes l’ayant dessiné, Cardinal Hardy, Labonté Marcil et Eric Pelletier, s’est d’ailleurs mérité, entre autres, le Grand Prix d’excellence en architecture décerné par l’Ordre des architectes du Québec en 2015.

2013-bibliotheque-du-boise-1

L’autre bibliothèque est celle dédiée à Sol, la Bibliothèque Marc-Favreau, construite par Dan Hanganu Architectes. Maintenant ornée d’une œuvre d’art public lumineuse en façade, cette bibliothèque cache plusieurs clins d’œil au clochard-poète qu’elle commémore. Petite bibliothèque de quartier, elle offre à ses visiteurs une expérience d’une telle qualité qu’ils viennent de toute l’île pour profiter de son aménagement animé, chaleureux et accueillant, dont une salle silencieuse, avec canapés et foyer!

2013-bibliotheque-marc-favreau

La restauration, à des fins communautaires, de la station-service de l’architecte de réputation internationale Mies van der Rohe, à l’île-des-Sœurs, a aussi fait de l’année 2013 une année architecturale exceptionnelle à Montréal. Bâtiment patrimonial, la station-service a été restaurée par FABG en respectant la vision de son créateur, tout en l’actualisant à travers une maison intergénérationnelle tout à fait audacieuse. Découvrez-la dans cette courte vidéo :

5e projet de cette année riche en édifices osés d’un point de vue architectural, les Lofts Irène ont montrés que le secteur privé aussi était prêt à entrer dans ce mouvement de renouveau. En superposant 3 étages de panneaux d’aluminium à un édifice industriel ancien, la firme Kanva Architecte a réussi à créer un élégant mélange des genres, inédit à Montréal. Ce qui lui a d’ailleurs valu le prix de l’Institut Royal d’architecture du Canada – Innovation en architecture.

2015-lofts-irene

Sur une belle lancée!

Les projets qui se sont succédé depuis l’année charnière qu’était 2013 ont fait la preuve qu’un mouvement était bel et bien enclenché. La transformation de l’ancienne église Sainte-Germaine-Cousin, en 2014 dans Pointe-aux-Trembles, est une de ces preuves. Pensé par la firme Rayside Labossière, ce grand projet qui comportait aussi la construction d’un grand bâtiment neuf, est une belle réussite, qui lui a assuré une place de choix dans le Top 15 des plus belles églises converties à Montréal.

2014-eglise-sainte-germaine-cousin-par-gilles

2015 a été une nouvelle année faste pour les promoteurs qui osent l’architecture. 5 nouveaux projets se sont démarqués : 2 publics, 3 privés.

Commençons par le Centre de soccer de Montréal, qui n’en finit plus de recueillir les mentions, entre autre grâce à son immense toit tout en bois. Conçu par Saucier + Perrotte architectes et HCMA, il s’inspire des strates laissées dans la carrière St-Michel où il a été construit. Un parc prendra forme dans les prochaines années sur ce site, le Centre deviendra donc de plus en plus visible et accueillant.

2015-centre-de-soccer-de-montreal

La Maison des étudiants de l’ÉTS est venue donner une touche de modernité au campus en pleine expansion de l’école de technologie supérieure. Ce projet de MSDL (les mêmes que pour la Maison de développement durable), est assez spectaculaire. Entre autres pour sa transparence par rapport à la rue. Pratiquement une invitation à y entrer… Inspiré par les activités d’un entrepôt de glace qui occupait autrefois le site, nous apprend le blogue Kollectif, il s’ajoute aux audaces architecturales de Montréal.

2015-maison-des-etudiants-ets

Du côté des constructeurs privés aussi il y a eu de bons efforts de consentis en 2015. Le Myst, un édifice à condos qui longe le Canal Lachine sans diminuer l’accès aux rives pour le public, est l’un de ceux-là. Lui aussi joue sur la transparence et l’élégance, ajoutant un élément prestigieux à son environnement. Comme si nous étions dans une station balnéaire huppée… C’est l’Atelier Chaloub + Beaulieu qui a su tirer profit de cet espace, tout en se démarquant des autres projets environnants.

2015-le-myst-sur-le-canal

Autre projet privé qui se démarque, celui de l’édifice U, sur de la Gauchetière au centre-ville. Les architectes de l’Atelier Big-City ont brisé la façade en ajoutant des angles à toutes les fenêtres, créant la surprise. Situé en face de la Cathédrale Saint-Patrick, il ajoute une touche contemporaine intéressante à ce secteur méconnu, qui compte aussi un paisible parc.

2015-ledifice-u

Enfin, mon projet préféré de l’année 2015, le Rubic sur René-Lévesque, ajoute une touche de couleur à la Ville. Son rouge flamboie et montre tout le potentiel que peut apporter une simple couleur à la beauté d’un édifice. Les audacieux Rayside Labossière (aussi derrière la transformation de l’église Sainte-Germaine-Cousin) sont allé plus loin, testant un concept de construction « par le toit »… Il faut aller lire ce reportage pour comprendre cette première mondiale. Couleur, jeux de profondeur, innovation, dans ce projet, on a osé!

2015-le-rubic

En 2016, c’était au tour du Musée des beaux-arts de Montréal d’ajouter sa brique à l’édifice des constructions originales de notre Ville, avec son Pavillon pour la Paix. Legs du 375e anniversaire de Montréal, il sera complété par un réaménagement complet de la rue Bishop et de ses trottoirs en 2017. Conçue par l’Atelier TAG en consortium avec Jodoin, Lamarre, Pratte, cet édifice ne révolutionne pas la Ville, mais ouvre le musée sur celle-ci de façon étonnante. En le visitant, on se surprend à trouver que l’extérieur peut aussi être considéré comme une œuvre…

2016-musee-des-beaux-arts

Et on continue à oser pour l’avenir…

Plusieurs étonnants édifices sont actuellement en construction, montrant que la vague n’est pas prête de se tarir. J’en suis bien heureux puisqu’ils ajoutent des candidats potentiels pour constituer la liste des édifices patrimoniaux de demain! En voici quelques-uns.

Le Complexe sportif de Saint-Laurent, qui devrait ouvrir en 2017, est à un lancer de ballon de la Bibliothèque du Boisée. Une fois terminé, il surprendra ceux qui ne l’ont pas encore vu sortir de terre. Conçu par Saucier + Perrotte architectes et HCMA (comme le Centre de soccer de Montréal), il s’en démarque toutefois nettement, offrant aux Montréalais une autre réalisation digne de mention.

2017-complexe-sportif-de-saint-laurent

Les balcons en vague du Peterson, situé sur une obscure rue cachée derrière le Quartier des Spectacles, sont uniques et permettent à l’édifice de condos, dessiné par NEUF, de faire sa marque dans le paysage montréalais. Et de prouver que même sur un terrain isolé, on peut créer de la qualité.

2017-le-peterson-par-gilles

Mais mon projet d’édifice coup de cœur, depuis qu’il a été annoncé en 2014, reste le futur siège social de l’Office national du film. Œuvre de Provencher-Roy, cet immeuble coupé par une grande fracture rouge, promet d’étonner les nombreux visiteurs de la Place des Festivals, lors de son inauguration en 2018. Ce sera un grand geste architectural en plein centre-ville, rien de moins qu’un cadeau aux Montréalais.

Édifice de l'îlot Balmoral tel que présenté à l'exposition Montréal du Futur, en 2014, et actuellement en construction

Édifice de l’îlot Balmoral tel que présenté à l’exposition Montréal du Futur, en 2014, et actuellement en construction

Une Politique, pour aller encore plus loin

Alors que de nombreux autres projets prometteurs sont actuellement en construction, 30 instances municipales ont récemment appuyé le projet de Politique nationale de l’architecture porté par l’Ordre des architectes du Québec. Cette Politique vise à nous permettre d’aller encore plus loin en faveur de l’audace architecturale en éliminant plusieurs barrières règlementaires et politiques à l’émergence de plus d’immeubles aux qualités architecturales élevées. Appuyé par 10 arrondissements de Montréal, par la Commission scolaire de Montréal, par Québec, Laval et Gatineau, cette Politique est vue par les instances publiques comme un outil de plus pour construire le patrimoine de demain.

Une vingtaine de pays européens ont déjà leur Politique de l’architecture, après plusieurs années d’efforts pour ajouter de l’audace dans les constructions montréalaises, il est peut-être temps de poser un nouveau geste pour continuer à oser l’architecture.

Ce sujet vous passionne? Vous aimerez sûrement:

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Responses

  1. Malheureusement, pour chacun des « stade de soccer » ou des « Îlot Balmoral » il y a 10 propositions et constructions comme « Le Bourbon », annoncé la semaine dernière. Le ratio de qualité vs grossièreté sont encore trop immense.

    J'aime

  2. […] Source : Oser l’architecture | Cest toi ma Ville […]

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :