Publié par : cbernier | 10 janvier 2017

Créateurs d’attractions

J’aime sortir des sentiers battus et vous faire découvrir les initiatives qui rendent nos villes toujours plus agréables. Pour débuter 2017, j’ai pensé vous faire connaître des projets créés pour le plaisir, chacun par une seule personne, et tous devenus, avec le temps, une attraction touristique. Car une passion personnelle peut, dans certains cas, contribuer à améliorer notre ville…

Voici quelques exemples tirés de mes voyages qui permettent d’illustrer le travail de ces passionnés. Et, qui sait, de vous inspirer suffisamment pour vous joindre aux quelques Montréalais qui mènent des projets similaires et que je vous présente en 2e partie de ce texte…

Le constructeur solitaire

Aussi incroyable que ça puisse paraître, ce château du Sud de l’Espagne est l’œuvre d’un seul homme!

benalmadena-chateau-de-colomares-00

Le Château de Colomares, à Benalmádena, est l’œuvre d’Esteban Martin, qui l’a construit entre 1987 et 1994, parfois aidé d’un ouvrier. On le visite pour l’équivalent de 3$, une somme dérisoire comparée au travail minutieux de son constructeur. Tout n’y est que détails. En effet, le château est une oeuvre dédiée à Christophe Colomb qui compte 16 rappels de l’épopée du découvreur, racontée grâce à un « guide de l’enceinte monumentale » remis à l’entrée. Un travail impressionnant et l’un des plus beaux exemples de « folies architecturales » du monde (concept dont je parlais dans ce texte dédié aux « folies » du 21e siècle).

benalmadena-chateau-de-colomares-03

Le peintre entomologiste

La Maison des papillons de St-Tropez, en France, a été créée par le peintre Dany Lartigue.

st-tropez-maison-des-papillons

Marqué par la beauté de ces insectes, il les collectionna puis leur créa des tableaux pour les exposer comme s’ils étaient dans leur environnement naturel, mais dans sa maison de campagne. Ce mélange inédit entre la galerie d’art, le cabinet de curiosité, l’herbier et l’insectarium se visite pour aussi peu que 3$. Il occupe la maison en entier et présente une collection de plus de 35 000 spécimens de France, mais aussi plusieurs « exotiques ». On peut y voir les plus beaux papillons du monde, tout en fredonnant « do you do you St-Tropez… ».

par-jean-louis-chaix-photographe-de-la-ville-de-saint-tropez

Par Jean-Louis Chaix, photographe de la Ville de Saint-Tropez

Ce musée, qui a maintenant plus de 25 ans, a été donné à la municipalité par son créateur, qui compte maintenant plus de 95 chandelles sur son gâteau d’anniversaire…

La jardinière enjôleuse

Si vous avez un jour la chance d’aller visiter les spectaculaires chutes d’Iguazu, en Argentine, vous devrez passer par Puerta Iguazu, la ville voisine. Quelques petites attractions vous y attendent, comme le très mignon Jardín de los picaflores.

Ce jardin est celui d’une résidence privée. Pour l’équivalent de 4$ canadiens, vous pourrez y entrer pour contempler un spectacle étonnant. Picaflores, en espagnol, veut dire colibris. Depuis plus de 20 ans, la propriétaire de cette maison attire les colibris dans son jardin avec des abreuvoirs d’eau sucrée. Elle a si bien réussi qu’ils se bousculent pour venir en profiter! Et aujourd’hui, elle en tire un revenu d’appoint.

puerto-iguazu-jardin-de-los-picaflores

Le jardin, entouré de hautes haies, compte un banc disposé de façon à pouvoir contempler de près ces magnifiques oiseaux, sans les déranger. C’est fabuleux! Il est possible d’y voir plusieurs espèces différentes de colibris (au moins 3 lorsque j’y suis allé, mais il y en aurait 8 en tout) en plus d’autres espèces d’oiseaux. En 15 minutes j’ai dû voir au moins une quinzaine de colibris, qui volaient à un mètre de moi! Un spectacle que je n’oublierai jamais.

Le barman de Dieu

Mes trois premiers exemples d’attractions touristiques créées par un individu sont l’œuvre de la passion de leur créateur. Elles sont devenues des entreprises par la suite, pour permettre leur développement ou leur entretient. Le prochain exemple est légèrement différent, puisqu’il illustre la capacité d’un individu à créer autour de son rêve d’entreprise un mythe si fort qu’il devient un arrêt touristique incontournable, comme le Bar El Garlochi de Séville, en Espagne.

seville-bar-el-garlochi-01

Bien ancré dans la réalité de sa ville, entre fiesta et religion, ce bar surchargé à la fois kitsch et mystique, propose de déguster un cocktail nommé Sangre de Christo (Sang du Christ), sous le regard de nombreuses Madonne et d’un buste de Jésus. Le foisonnement de décorations, qui passe de la religion aux antiquités, déroute les touristes depuis plusieurs décennies. Et le cocktail maison, à base de whisky, de mousseux et de grenadine, est franchement trop sucré pour être réellement bon. Mais tant qu’à vivre l’expérience, aussi bien y aller à fond…

seville-bar-el-garlochi-03

Le propriétaire du Bar El Garlochi, lui, y va à fond dans sa passion. En plus de son bar, il participe depuis des années au Festival de la Croix de Mai (Cruces de Mayo), où il gagne toujours un des prix de la municipalité pour le décor religieux de sa maison, attenante au bar…

Le millionnaire accueillant

Un autre exemple d’initiative d’un individu qui décide de partager sa passion avec l’ensemble de la population me vient à l’esprit. Il est différent lui aussi, puisqu’il illustre une autre facette de ces créations: celles des gens riches.

Il s’agit du Hangar 7 à Salzburg, en Autriche. Évidemment, il n’a pas été construit des mains de son propriétaire, mais il répond au même besoin de partager ses intérêts que les autres projets déjà présentés.

salzbur-hangar-7-00

Le Hangar-7 a été imaginé par le créateur de la boisson énergétique Red Bull, Dietrich Mateschitz. Depuis 2003, l’édifice lui permet de montrer sa collection d’avions, d’hélicoptères et de voitures de Formule 1, en plus de ses nombreuses œuvres d’art.

salzbur-hangar-7-02

Si l’édifice lui-même est très intéressant, c’est l’intérieur qui fascine le plus, avec sa dizaine d’avions et d’hélicoptères répartis sur 45 000 pieds carrés. Le tout ponctué de voitures et de plantes tropicales. Le plus étonnant est que l’accès au Hangar 7 est totalement gratuit! Ceux qui veulent prolonger l’expérience peuvent allonger quelques dollars pour profiter du restaurant, d’un des deux bars, du lounge ou de la terrasse extérieure qui sont intégrés à cet étonnant complexe.

salzbur-hangar-7-03

Avouez qu’on aimerait tous avoir une attraction du genre dans notre ville, offerte par un de nos voisins millionnaires!

Et à Montréal?

De telles attractions touristiques, portées par un individu, il n’y en a pas tant que ça. Les premières que j’ai vues ailleurs dans le monde m’ont donné l’impression d’être des exceptions. Avec les années, j’ai continué à en découvrir, mais jamais plus qu’une par ville. Peut-il y en avoir plus qu’une dans une ville? Et à Montréal?

Le poète sans domicile

Une des rares initiatives montréalaises créées par un individu qui pourraient devenir une attraction touristique pour un certain public, c’est la Médiathèque littéraire Gaëtan Dostie. Cette immense collection de plus de 50 000 imprimés, manuscrits, photos et archives sur la poésie et la littérature québécoises, amassée depuis le milieu des années 50, est toutefois menacée. Son éviction en 2016 du bâtiment de la commission scolaire de Montréal, qu’elle occupait depuis 2009, laisse planer un doute sur l’avenir de ce lieu de mémoire. L’Union des écrivaines et des écrivains québécois s’en inquiète, tout comme plusieurs amateurs qui fréquentaient l’endroit et demandent sa sauvegarde… Le visionnement de cette vidéo ne laisse pourtant pas de doute sur le potentiel de cette Médiathèque. Il ne reste qu’à espérer qu’une solution soit trouvée rapidement pour la relocalisation de cette maison de la poésie unique en son genre. La Maison des papillons de St-Tropez a une histoire plus joyeuse…

Le décorateur d’extérieur

Le projet n’est peut-être pas suffisamment grand pour attirer des étrangers, mais les décors de Robert Fisette, sur le terrain de la coopérative Stadacona (au coin des rues Moreau et de Rouen, dans Hochelaga, à deux pas de la station de métro Préfontaine), méritent le détour pour les Montréalais. Inspiré du monde de la bande dessinée, il crée des personnages grandeur nature, dans des mises en scène complexes, qui changent au gré des saisons.

hochelaga-2

Avouez qu’on ne peut que sourire en voyant ce travail!

hochelaga-3

Et il y a souvent plus d’une mise en scène devant la coopérative…

hochelaga-4

Le sculpteur de ferraille

Un autre passionné se cache derrière le Jardin du Crépuscule, une petite friche industrielle au confluent du viaduc Van Horne et de la rue Saint-Urbain. Parsemé d’œuvres d’art constituées de pièces de métal recyclées que l’artiste Glen LeMesurier a créées, ce jardin de sculptures en plein air est ouvert sur la rue, invitant les passants à y flâner. L’espace, à la fois poétique et brut, est occupé de façon illégale, mais tolérée… Et le jardin de sculptures est devenu, avec les années, un lieu de rassemblement pour les gens du quartier. D’autres aménagements autour du Jardin en font une destination agréable à découvrir. J’en avais parlé dans le texte Du Jardin du Crépuscule au Champs des Possibles.

DSCN8150

La mécène geek

Enfin, Montréal compte aussi des riches qui partagent avec la collectivité leurs passions. Une des moins connues est pourtant une visionnaire qui crée sans cesse, un peu en marge des institutions. Son petit dernier, le Centre Phi, est un lieu qui rassemble son amour pour la culture, l’art contemporain, la scène et la réalité virtuelle, répartis dans un édifice de 4 étages du Vieux-Montréal, entièrement rénové et équipé à la fine pointe des technologies actuelles! Le tout payé par sa fondatrice, Phoebe Greenberg. Discrète, elle partage avec nous sa vision des arts à travers ce Centre, ouvert depuis 5 ans. Et elle rejoint de plus en plus amateurs, d’ici comme d’ailleurs, impressionnés par la créativité montréalaise. Plusieurs activités y sont présentées gratuitement, consultez la programmation pour les connaître et pour découvrir le Centre Phi à votre tour!

vieux-montreal-centre-phi

Profitez-en pour aller visiter gratuitement l’exposition de la Fondation DHC/ART, consacrée à la présentation de l’art contemporain, qui est située tout près et qui est une autre merveilleuse création de la mécène.

Et les autres…

Connaissez-vous d’autres attractions mises sur pied par un individu passionné, qui suscite suffisamment d’intérêt pour attirer des curieux d’un peu partout? Parlez-nous-en en commentant ce texte!

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Responses

  1. Bonjour Carle, toujours heureux de penser à toi ! Dans le domaine des constructions menées par des personnes passionnées, je pense que le Château Boldt, dans la région des Mille-Îles en Ontario, pourrait t’intéresser par son historique et la passion de son créateur pour sa bien-aimée.

    Et en prime, c’est un endroit intéressant à visiter dans une escapade comme toi et ton jules en faites tant ! Merci d’alimenter nos réflexions sur la ville – et LES villes en fait – par le côté très pluriel de tes publications. Au plaisir.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Boldt

    J'aime

    • C’est vrai, nous avons aussi un château de ce côté-ci de l’Océan 🙂 Je l’avais oublié celui-là! Merci du rappel et des bons mots Yves, c’est toujours apprécié! Au plaisir 🙂

      J'aime

  2. Et la fée urbaine?

    ________________________________

    J'aime

  3. On pourrait ajouter le palais du facteur Ferdinand Cheval à Hauterives, dans la Drôme. Il a été classé monument historique. Il y a aussi le Jardin des tarots de Niki de Saint Phalle en Toscane. Merci et je continue de vous lire avec grand intérêt.

    Francyne Lord

    >

    Aimé par 1 personne

  4. Pour nous Français, il y a bien sûr le Palais Idéal ou Palais du Facteur Cheval, classé monument historique par André Malraux depuis 1969 contre l’avis des fonctionnaires du ministère de la Culture ! À voir ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_idéal

    Aimé par 1 personne


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :