Publié par : cbernier | 7 juin 2016

Garbage Beauty : pour embellir la Ville

C’est l’histoire de 4 gars dans les vidanges… et ce n’est pas une joke!

Depuis 5 étés, sur le Plateau, dans la Petite-Italie, Hochelaga et Saint-Henri, ces 4 gars se promènent, le soir des vidanges, pour semer de la poésie dans nos vies. Sérieux? Ben oui! Ils dénichent les meubles, les télés, les planches et les miroirs abandonnés pour refléter les travers de notre société de consommation, par des pensées sympathiques. Leur but avoué? Embellir Montréal, le temps que l’éboueur passe. Ou que quelqu’un tombe amoureux du message laissé et l’emporte chez lui, donnant une seconde vie à un meuble, une télé, une planche ou un miroir auquel son ancien propriétaire ne donnait plus de valeur.

Garbage Beauty 1

« C’est l’histoire d’une civilisation qui renaîtra de ses cendres. »

Leurs messages laissés au bord du chemin, en effet, trouvent parfois preneur, au grand plaisir des 4 auteurs. Issus du monde du graffiti, ils ont voulu poursuivre leurs sorties nocturnes, en offrant quelque chose à la société plutôt qu’en dégradant les biens des autres. La calligraphie s’est imposée et, avec elle, le goût des mots et la recherche de l’inspiration du moment. Le résultat de leur travail de perfectionnement de la calligraphie, et la poésie certaine de leurs pensées, sont offerts gratuitement aux chanceux qui réussissent à croiser une de leurs œuvres. Mais attention, elles se font détruire promptement si la benne à ordure les trouve la première.

Garbage Beauty 2

« Je vois la vie en rose », « Insu Portable » et « Toute une histoire »

Parions que le festival MURAL, qui débute le 9 juin, et l’arrivée prochaine du 1er juillet, jour national du déménagement, les inspireront à laisser leurs traces massivement ces prochaines semaines. Ils surnomment même le 1er juillet le « Garbage Beauty Day », tellement ils apprécient ce moment de l’année…

Garbage Beauty 3

« Street is my comfort zone »

Déjà, depuis 3 semaines dans Hochelaga, je croise une de leurs traces hebdomadairement! Pour vous donner une chance d’en voir vous aussi, pensez à vous promener la veille de la collecte des ordures, dans l’un des secteurs qu’ils fréquentent. Ou la veille de la collecte des encombrants…

Garbage Beauty 4

« Belle, en bois, dormant »

Petit rappel des quartiers qu’ils affectionnent : le Plateau, la Petite-Italie, Hochelaga et Saint-Henri.

Garbage Beauty 5

« Réunis & Tissés serrés »

Pour en savoir plus sur ces 4 gars insolites, ils se présentent en 3 minutes dans cette capsule de la Fabrique culturelle, ils se font présenter dans cet article du Journal Métro et vous racontent leurs aventures (en français) dans cette conférence Creative Morning de 27 minutes (vous pouvez passer l’intro et aller directement à la 8e minute):

Le street art vous passionne, voici mes autres textes sur le sujet :

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Publicités

Responses

  1. […] y a le collectif Garbage Beauty, dont je parlais dans ce texte, qui pourrait entrer dans cette […]

    J'aime

  2. Jolie découverte, merci!

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :