Publié par : cbernier | 20 janvier 2016

Colorer la ville

Curieusement, lorsqu’on parle de villes colorées, il nous vient spontanément à l’esprit une ville tropicale. Pourtant, il me semble que ce sont les villes nordiques, comme Montréal, qui auraient besoin de plus de couleurs, pour mettre de la vie à l’hiver.

cropped-montrc3a9al-lhiver1.jpg

Le chroniqueur urbain Marc-André Carignan en parlait il y a un an dans un texte intitulé Montréal et sa chromophobie. Un autre chroniqueur, Mathias Marchal, proposait au même moment des abribus aux vitres légèrement teintées, pour égayer la ville. L’idée d’ajouter de la couleur à nos villes n’est pas nouvelle, mais revient systématiquement à l’avant-scène.

Mais aussitôt évoquée, on s’empresse de se donner des raisons de continuer à construire en gris-pierre, argent-métallique, rouge-brique, brun-bois ou transparent-vitré. Avouez que tout ça, c’est un peu terne. Il se pourrait toutefois que la résistance soit sur le point de céder…

Le Palais des congrès et son immense baie vitrée de toutes les couleurs a été un précurseur. Et il a choqué. « Trop » a été le mot d’ordre de la critique. Ce débat a sûrement refroidi plusieurs architectes. Heureusement, deux projets actuellement en construction à Montréal osent la couleur : l’Office national du film (SHDM et Provencher Roy) aura une grande fissure rouge de 13 étages de haut dans son nouveau siège social et le Rubic (Rayside/Labossière), un immeuble locatif, surprendra aussi avec ses immenses balcons-rectangles rouges, en façade.

Édifice de l'îlot Balmoral tel que présenté à l'exposition Montréal du Futur, en 2014, et actuellement en construction

Édifice de l’îlot Balmoral tel que présenté à l’exposition Montréal du Futur, en 2014, et actuellement en construction

M9 en 2009

Façade de la phase 1 du M9 (2009)

Il y a quelques années, la coopérative d’habitation Au-pied-du-courant, située sous le pont Jacques-Cartier, avait aussi fait sensation avec ses grandes masses jaunes. Ses architectes (BGLA) ont même reçu un prix pour souligner leur audace. L’an dernier, la coopérative Fleur-de-l’île misait elle aussi sur le jaune. Les condos M9 (Sid Lee Architecture) y allaient plutôt dans le vert et l’orange. Rouge, jaune, vert et orange… Est-ce l’amorce d’une tendance lourde? Je l’espère! Ce serait tellement agréable de vivre dans une ville qui multiplie les couleurs.

Lyon

Lyon

Ailleurs dans le monde, les projets colorés sont parfois des plus spectaculaires, comme le Cube orange de Lyon (France) ou l’édifice multicolore qui borde la gare de Salzburg (Autriche). Beaucoup d’autres villes osent la couleur pour faire parler d’elles, comme l’illustre ce Top 18 des villes les plus colorées du monde.

Souvent, de grandes institutions s’y mettent… Ici, quelles institutions pourraient bien contribuer à l’effort pour colorer la ville?

Salzburg

Salzburg

Énergiser le paysage

Je me suis toujours demandé pourquoi Hydro-Québec ne mettait pas un peu de couleur à ses installations de Montréal, pour redonner vie à celles qui déparent nos quartiers. À commencer par ses postes de transformation. Imaginez que celui-ci, situé dans le Sud-Ouest sur la rue Saint-Antoine, entre des condos et de jolis Plex, voyait sa façade entièrement peinte? Avec de simples carrés de couleurs, par exemple, à l’image de l’édifice de la gare de Salzburg…

HydroSud-Ouest

Cet autre poste, dans Hochelaga sur la rue du même nom, est situé directement en face de Poutine Centrale, qui en tire son nom, et au coeur d’un quartier résidentiel. Imaginez maintenant que son mur, qui enlaidit tout le quadrilatère, soit lui aussi maquillé. Comme ont su le faire pour des murs similaires deux artistes du graffiti, l’un pour une ruelle verte, l’autre pour une roulotte de chantier. Avouez que ce serait plus agréable pour tout le monde.

Mur d'HQ

Poste d’Hydro-Québec dans Hochelaga en haut et en bas, 2 exemples de ce que peuvent réaliser des artistes sur de tels murs beiges

tower-2

Source: Lumière de la ville

Même les pylônes pourraient devenir des œuvres d’art si on prenait simplement la peine d’y insérer des plexiglas colorés. D’immenses vitraux traverseraient la ville, plutôt que de vulgaires pylônes…

Accentuer la tendance

Ce serait bien que de grands acteurs institutionnels se joignent au mouvement qui se met en branle pour ajouter de la couleur à notre ville. En plus des édifices et des architectes qui y contribuent, dont je parlais en première partie de ce texte, il ne faudrait pas oublier l’apport important des muralistes qui peignent aux 4 coins de la Ville, encouragés par les organismes et regroupements Mu, MURAL, Art du Commun, Under Pressure et A’Shop, à ajouter de la couleur à des murs aveugles. Mon dernier Top 25 des plus belles murales en témoigne éloquemment.

Autre apport non négligeable, les éclairages urbains contribuent aussi à donner de la couleur à nos nuits, comme sur l’édifice du 2-22, au coin Sainte-Catherine et Saint-Laurent, qui est parfois rouge, parfois bleu; ou le Complexe Desjardins, tellement vert la nuit qu’il en crée des reflets dans le ciel! Cet apport de lumière a toutefois le défaut de ne pas réellement ajouter de couleurs à la ville le jour…

L’ensemble de ces ajouts de couleurs à la ville ne suffit pas à ce que ce soit perceptible lorsqu’on se promène en ville. Alors, imaginez si on la regarde de l’île Sainte-Hélène ou du Mont-Royal? Il en faudra plus pour rompre la monotonie. Si on encourage ce mouvement, il se pourrait quand même que d’ici quelques années, la couleur se soit réellement répandue un peu partout dans la ville, mettant de la vie partout sur son passage. Qu’en pensez-vous?

Palais des congrès (2)

Publicités

Responses

  1. […] Colorer la ville […]

    J'aime

  2. Je suis tout à fait d’accord avec votre proposition elle m’enchante. Bien sûr il ne faudrait pas en faire une overdose mais nous sommes loin de là. Sinon, il suffit de voir l’exemple du Palais de Congrès, critiqué à ses débuts mais aimé aujourd’hui et visité par les touristes grâce à palette multicolore.

    Aimé par 1 personne


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :