Publié par : cbernier | 8 octobre 2015

Murales : les ensembles exceptionnels

Ce troisième texte de ma série sur l’extraordinaire collection de murales publiques offertes aux montréalais vous présente les regroupements spectaculaires d’œuvres. Qu’elles soient concentrées sur un édifice, un pâté de maisons, sous un viaduc ou cachés dans la ville, elles ont été choisies parce qu’elles méritaient d’être dans mes deux autres palmarès, mais que leur regroupement offrait un « plus » qu’il fallait souligner. Après les 25 Magnifiques petites murales et le Top 25 des murales de Montréal, voici Les ensembles extraordinaires. Si vous pensiez avoir déjà tout vu, vous serez surpris!

Ces ensembles exceptionnels comptent chacun au moins une murale qui auraient pu se retrouver dans mes palmarès, en plus d’être entourées de plusieurs autres belles pièces. C’est pour cette raison que j’ai choisi de vous faire connaître les 8 regroupements qui composent ce nouveau palmarès. Voici donc ces 8 coins de Montréal qui méritent un détour et qui vous permettront de découvrir l’ampleur des talents qui s’expriment sur les murs de notre ville.

Ville-Marie

Depuis que l’organisme MU a commencé à s’impliquer dans la revitalisation des Habitations Jeanne-Mance, cet immense complexe de HLM en plein cœur du centre-ville vit une véritable métamorphose. Elle a entre autres été rendue possible grâce aux œuvres de Phillip Adams, qui y a produit quatre murales sur le thème des saisons et trois sur les éléments (L’Air du temps en 2012, Au fil de l’Eau en 2013, Terre d’accueil en 2015 et la quatrième, sur le feu, devrait s’ajouter l’an prochain). Elles sont toutes magnifiques et nous permettent d’oser explorer ce complexe, aussi amélioré ces dernières années par des mosaïques de MU et le réaménagement de son parc, avec des sculptures, il y a un peu plus d’un an. (carte)

#3 L'air du temps

L’air du temps, par Phillip Adams

Breath of Spring

Breath of Spring, par Phillip Adams

Un autre gigantesque chantier de MU se situe au centre-ville et vise à revitaliser l’avenue Savoie, cachée par la Grande Bibliothèque. En 2014 on y peignait des Murs à mots, en 2015, c’était un Hommage à Émile Nelligan et les hommes de lettres qui s’y dessinait. Entre les rues Maisonneuve et Ontario, on peut maintenant admirer une enfilade de murales, produites par autant d’artistes, inspirés par le thème de la littérature. L’ensemble, hétéroclite, crée un parcours des plus agréables, sur une avenue qui serait, sinon, inconnue. En bonus, au coin de la rue Ontario, Gene Pendon a produit une très grande murale nommée Générations, en hommage aux femmes innues. (carte)

Murs à mots

Murs à mots, par Bruno Rouyère

Murs à mots

Murs à mots, par Adam Sajkowski

Un texte sur les ensembles exceptionnels de murales ne serait pas complet sans y inclure le site du festival UnderPressure, qui fêtait cette année ses 20 ans. Peu de gens le savent, mais c’est un des plus vieux festivals de graffitis au monde, sinon le plus vieux! Il se tient à deux coins de rues des Foufounes électriques, ce qui avait contribué à m’inspirer le texte Un quartier électrique pour les Foufounes… UnderPressure étale chaque année, entre les rues Sainte-Catherine et de Boisbriand, des créations souvent plus hardcore que les murales traditionnelles qu’on peut voir ailleurs en ville. Cette culture underground s’exprime ainsi en plein centre-ville, attirant de plus en plus de curieux, venus admirer ces œuvres qui ne restent qu’un an, avant d’être recouvertes par les artistes de la prochaine édition du festival. (carte)

UnderPressure 2015

UnderPressure 2015, avec Lapin

Le Grand Antonio, UnderPressure 2015

Production d’une murale sur le Grand Antonio, UnderPressure 2015, par Crazy Apes

Plateau/Petite-Patrie

En 2010 et 2013, les poutres sous le Viaduc Van Horne, sur le Plateau (angle du boulevard Saint-Laurent), on servi de canevas pour une quinzaine d’artistes, ayant produit autant de murales. Ce secteur, donc je parlais dans mon texte Du Jardin du Crépuscule au Champs des Possibles, est fécond pour tout ce qui touche les arts de rue… L’été dernier, c’était au tour de l’arrondissement voisin d’en profiter, avec les événements Van Horne Station, qui ont permis à plusieurs artistes d’étendre ce mouvement de murales du côté Est du viaduc, dans la Petite-Patrie. Pour profiter de l’ensemble des œuvres, il suffit de monter l’escalier menant sur le viaduc pour traverser le chemin de fer qui barre malheureusement la route entre les deux arrondissements. (carte)

Sous le viaduc Van Horne 1

Sous le viaduc côté Plateau

Sous le viaduc côté Petite-Patrie

Sous le viaduc côté Petite-Patrie, par Omen

Sud-Ouest

Connu essentiellement des graffiteurs, l’édifice des Papiers MPC, situé devant l’écocentre Eadie, a servi de toile de fond à plusieurs événements phares de cette culture underground. Il offre aujourd’hui, à ceux qui en font le tour, un étonnant diaporama du talent que peuvent exprimer ces artistes de la canette de peinture. L’oeuvre Meanwhile, in Montréal aurait très bien pu se retrouver dans mon palmarès des plus belles petites murales, mais c’est avec celles qui l’accompagnent qu’elle prend véritablement tout son sens. Cet ensemble de murales, de graffitis et de signatures est peut-être éloigné, mais il est tout de même absolument exceptionnel. (carte)

Meanwhile, in Montréal

Meanwhile, in Montréal, par l’AG Crew

Par Earth Crusher

Par Earth Crusher

Lachine

Dans un effort pour revitaliser la rue Notre-Dame, dévitalisée dans l’Ouest de l’île, cinq murales à caractère historique ont été réalisées sur cette artère commerciale de Lachine, en 2014. Produites par Art du Commun dans un joli style jouant sur le noir et blanc, elles ajoutent véritablement un « plus » à cette rue, qui en a bien besoin. (carte)

Retour vers le passé...

Retour vers le passé…

Retour vers le passé...

Retour vers le passé…

Hochelaga

Situé à la frontière avec l’arrondissement Ville-Marie, sous le viaduc du chemin de fer qui passe au-dessus de la rue De Rouen, ce mur légal d’Hochelaga n’offre pas, en soi, des murales aux passants, mais bien le résultat quotidien des peintures qui s’y ajoutent sans cesse. Témoignant d’un véritable besoin pour de tels murs légaux, il offre de plus un spectacle étonnant d’artistes qui se produisent en direct. Fascinant et merveilleux, on s’y trouve comme dans un atelier d’artistes, mais en plein air, comme en témoigne cet article du blogue Wall2Wall. Certains s’inquiètent toutefois de la cohabitation avec les nouveaux condos qui poussent aux alentours. En espérant que les nouveaux propriétaires y verront l’équivalent d’une galerie d’art en perpétuel changement plutôt qu’un repère de jeunes turbulents… (carte)

Tunnel De Rouen

Tunnel De Rouen

Tunnel De Rouen

Tunnel De Rouen

Le ciel montréalais

Enfin, c’est vu du ciel montréalais que mon dernier ensemble exceptionnel de murales peut être admiré. En fait, elles sont peintes directement sur les toits de certains édifices de la ville. Cette tendance récente compte encore peu d’œuvres ici, mais notons tout de même celle qui orne l’édifice où loge le collectif A’Shop, celles qui ont été réalisées sur le toit et le stationnement des bureaux d’Oxfam, celle de la bibliothèque Mercier, toutefois conçue pour ne durer qu’un temps, ou encore celle qui a été produite, toujours par le même duo d’artistes Ella & Pitr, dans le Vieux-Montréal. Ils en auraient produit 10 à Montréal, selon la recension publiée par Nightlife… Comme quoi murs, viaducs ou toits, toutes les surfaces sont bonnes pour y ajouter de la couleur!

Par Ella & Pitr

Par Ella & Pitr

C’est ce qui conclut ma trilogie sur les murales montréalaises. J’espère vous avoir émerveillé avec ces œuvres et avec tous ces talents qui s’expriment dans notre ville. Je vous ai partagé le fruit de mes découvertes concernant la multiplication des murales à Montréal, j’espère vous avoir donné le goût d’aller les voir, d’en découvrir de nouvelles et d’être à l’affut de celles qui s’ajoutent, car il y en a sans cesse. Maintenant que vous avez, avec cette trilogie, un bon tour d’horizon des plus belles murales de la ville, je pourrai, dans un an, vous présenter un palmarès des plus belles nouvelles murales 😉 C’est donc à suivre…

Les murales vous passionnent, voici mes autres textes sur le sujet :

Vous devriez aussi apprécier :

Enregistrer

Publicités

Responses

  1. […] Les ensembles exceptionnels […]

    J'aime

  2. […] c’est l’animation de la murale L’air du temps! Cette murale, qui était en vedette dans le texte sur les ensembles de murales exceptionnelles de Montréal en 2015, se met en mouvement sous nos yeux les soirs d’activités d’Illuminart! Le ciel devient […]

    J'aime

  3. J’arrive de Toronto, où j’ai découvert la graffiti alley: une ruelle étroite entièrement couverte de murales. En étant ainsi entouré, on ne fait pas que voir… on vit. L’art urbain et la revitalisation d’une ruelle: d’une pierre deux coups! On est sûrement capable de faire la même chose ici…

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :