Publié par : cbernier | 28 août 2015

Une Journée portes ouvertes pour nos églises?

Nos églises cachent des trésors insoupçonnés. À l’intérieur, plusieurs ont été décorées par les peintres, les sculpteurs, les ébénistes et les vitraillistes (pour les vitraux) les plus réputés de leur époque, mais qui le sait? Je suis toujours curieux, lors de mes promenades en ville, de voir ce qui se cache derrière les façades de pierres de nos églises. Évidemment, lorsque je réussis à entrer. Parce que leurs portes sont pratiquement toujours fermées, sauf pour les quelques églises considérées comme des attractions touristiques au centre-ville…

Quand je réussis à entrer, je me retrouve presque toujours confiné dans les environs de la porte, en pleine messe, au milieu d’une célébration de mariage ou d’un autre sacrement, coincé et incapable de faire le tour de toutes les richesses patrimoniales qui sont réparties tout autour de la nef et au fond du chœur. C’est ce qui m’est arrivé dans l’église de la Visitation, dans Ahuntsic. Avec ses 264 ans, c’est la plus vieille église encore debout de Montréal! J’aurais souhaité pouvoir admirer tranquillement ses peintures et ses sculptures, mais elles sont principalement derrière l’autel…

1 Église de la Visitation-de-la Bien Heureuse Vierge Marie dans Ahuntsic

La semaine dernière, voyant un ouvrier entrer dans l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus, dans Maisonneuve, je me suis lancé à sa suite pour réussir à entrevoir l’intérieur de cette mythique église, rouverte récemment. On disait, selon ce que j’ai lu, qu’elle cachait l’un des plus beaux décors d’église de la métropole… Construite il y a plus de 100 ans, on rêvait d’en faire une cathédrale, ce qui illustre bien les ambitions de l’époque. Je n’ai pas été déçu! On m’a gentiment laissé visiter et cette anecdote m’a confirmé qu’il était temps que j’écrive un texte sur l’idée d’organiser minimalement une « Journée portes-ouvertes des églises », comme on organise les Journées de la Culture, pour permettre aux Montréalais de redécouvrir tout ce patrimoine, conservé dans nos églises.

2 Église Très-Saint-Nom-de-Jésus dans Maisonneuve

Nos Journées de la Culture ont lieu à la fin septembre, tout comme les Journées Européennes du Patrimoine… Il y a peut-être là quelque chose à réfléchir? Imaginez que pendant trois jours, toutes les églises patrimoniales de Montréal soient ouvertes aux visiteurs, en dehors des heures de messes! Il me semble que ce serait un magnifique moyen de recréer des liens de proximité et de solidarité… En visitant l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus, j’ai même eu le goût de payer une petite dîme, pour contribuer à son entretien et sa restauration 😉

Évidemment, d’autres journées de l’année seraient aussi propices à de telles portes-ouvertes. Spontanément, je pense à la Nuit Blanche, en février. On y organise différents circuits-découvertes auxquels pourraient s’associer les églises qui sont situées dans les alentours. En plein hiver, un arrêt au chaud fait toujours du bien. Pourquoi ne pas en profiter pour flâner dans une église et en découvrir tous les trésors? C’est ce que propose chaque année l’église du Gésu, qui est aussi un centre culturel, avec des mises en scène des plus spectaculaires! Toutes les églises n’ont pas à aller aussi loin, le simple fait de rendre accessible leur intérieur, lors de cet événement, serait déjà beaucoup.

3 Gésu dans Ville-Marie

Quand je parle de trésors et de patrimoine, je suis sérieux. Les exemples de l’église Saint-Viateur, dans Outremont, et de l’église Saint-Léon, dans Westmount, le montrent bien. Toutes deux ont été décorées par Guido Nincheri, un artiste installé à Montréal, qui décorait des églises dans tout le Nord-Est de l’Amérique! Son atelier est même aujourd’hui rattaché au Musée du Château-Dufresne.

4 Église Saint-Viateur dans Outremont

5 Église Saint-Léon dans Westmount

Ahuntsic, Hochelaga-Maisonneuve, Ville-Marie, Outremont, Westmount, nos églises patrimoniales sont partout. Même sous notre nez! Qui n’est pas déjà passé par le métro Mont-Royal? De l’autre côté de la rue, voisin de la station, il y a le magnifique Sanctuaire du Saint-Sacrement. Dans son cas, on peut difficilement parler d’une difficulté à le visiter. Une pancarte nous invite, presque en tout temps, à y entrer… Les curieux sont récompensés, en effet, voyez ce qui se cache à l’intérieur :

6 Sanctuaire du Saint-Sacrement dans Le Plateau

L’application mobile développée par le Diocèse, il y a moins d’un an, pourrait aussi jouer un rôle de « pancarte » virtuelle pour nous indiquer quelles églises sont ouvertes. D’ici à ce qu’il y ait une journée portes-ouvertes, elle nous permettrait de découvrir les riches intérieurs des églises auprès desquelles nous passons sans savoir ce qu’elles cachent…

De mon côté, je vais continuer de tenter d’ouvrir les portes des églises fermées devant lesquelles je passe, lors de mes promenades en ville; je vais poursuivre mes visites de celles qui nous font l’honneur de nous laisser entrer (et je vais laisser un petit don dans les boîtes souvent installées près des portes pour soutenir l’entretien de l’église); et je vais retourner profiter des églises plus « touristiques », comme la basilique Notre-Dame, pour admirer leurs décors qui éblouissent les étrangers, en attendant que s’organisent les portes-ouvertes patrimoniales de nos magnifiques églises…

Église Notre-Dame Ville-Marie

Un lecteur sur Twitter m’a fait découvrir l’initiative La Nuit des églises, en France, qui pourrait aussi nous servir de modèle. Il est rare qu’il y ait des activités liturgiques le soir, alors il serait peut-être plus facile d’organiser des événements à ce moment là? Puis une lectrice sur Facebook m’a aiguillé sur la Fondation Églises Ouvertes, en Belgique. Comme quoi, des modèles pour permettre aux gens de découvrir le patrimoine de leurs églises, il y en a…

Revenons à Montréal, je suis aussi tombé par hasard sur un « flyer » de l’initiative « À visiter cet été » de l’église de l’Immaculée-Conception, qui s’associe à la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal et à d’autres églises du quartier pour organiser de telles visites, de jour, et ce depuis plusieurs années. Un autre exemple à suivre et à faire connaître!

Vous avez apprécié cette lecture? Partagez là! 😉

Le patrimoine religieux vous intéresse, découvrez d’autres textes sur les églises:

Publicités

Responses

  1. […] Portes Ouvertes, comme le font les Musées montréalais lors des Journées de la Culture. Une idée également soutenue par le blogue C’est Toi ma Ville. Une journée où des circuits de bus gratuits permettraient aux gens […]

    J'aime

  2. Quelle bonne idée ! Même si on est pas pratiquant, on peut admirer et apprécier les chefs d’oeuvres laissés par de grands artistes et même par des artistes inconnus ! L’idée devrait être suggérée à la Ville de Montréal dans le cadre des festivités du 375e : 2017-première journée portes ouvertes des églises et lieux de culte, début d’une nouvelle tradition !
    En fait, une bonne façon d’admirer ces oeuvres est de faire partie d »un ensemble vocal (mon cas) ou d’un orchestre qui joue dan ces lieux. Nous avons tout le loisir durant les pauses, d’admirer ce qui nous entoure !

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :