Texte mis à jour en janvier 2020…

Notez que les prix ont augmentés depuis la publication initiale de ce texte, en 2015, pour se situer aujourd’hui entre 5,90$ et 8,95$.

Manger au restaurant pour environ cinq dollars, c’est la promesse que nous ont font plusieurs restaurateurs depuis 2014. On était sceptiques, mais avouez que ça donnait le goût d’être confondus. Ne reculant devant rien pour vous, lectrices et lecteurs, je me suis sacrifié pour les essayer 😉

Il y a une tonne de propositions d’assiettes pour moins de 10$. Plusieurs restos asiatiques et autres Patateries du coin tentent de nous attirer ainsi. Mais ce n’est pas la même expérience que d’être dans une belle salle à manger, avec un service attentionné et un menu fait pour nous surprendre. Ce sont pourtant les qualités qui accompagnent la promesse de ces restaurateurs « à 5$ ». Ils jouent sur le prix pour se démarquer, voyons premièrement s’ils tiennent leur promesse et, deuxièmement, ce qu’ils pourraient avoir comme impact sur la restauration à Montréal.

Qui sont-ils?

L’Entrepot Mont-Royal propose un décor de chalet de ski, tout en bois, qui séduit dès l’arrivée. Et, en plus, le menu où tout est à 5,95$ intrigue. La « Trempette choriqueso » m’a fait perdre mes illusions en 2015, avec son mélange composé de fromage à la crème, maïs frais, épinards et chorizo. Digne de mes recettes d’étudiant… Elle ne se trouve toutefois plus au menu, une bonne décision. En effet, depuis 2015, le menu a beaucoup évolué pour suivre les commentaires des clients. Et les files devant la porte se répètent, montrant que la popularité de l’Entrepôt ne se dément pas.

De son côté, le Pot Masson surprend pour ce qu’il nous offre pour quelques dollars. Il faut toutefois savoir que pour profiter des plats à 5,90$, il faut prendre un breuvage… Et qu’il y a de moins en moins de choix dans cette fourchette de prix. Un petit plus : la présentation des cocktails vaut à elle seule le déplacement, même s’ils ne se qualifient pas pour mon texte des meilleurs cocktails à Montréal. Il y a beaucoup de banquettes, le décor est beau, c’est bon et ce n’est pas cher.

Pot Masson
Au Pot Masson, en 2015

Si vous cherchez un endroit qui vous impressionnera par la qualité et par le goût de ses petits plats, je vous recommande le Cinko. C’est étonnant ce que ce resto réussit à faire pour 6,95 ou 8,95$. Le menu change régulièrement, mais à chaque fois j’y ai trouvé des plats savoureux et quand même généreux. J’y retournerai c’est sûr, surtout qu’il est avantageusement situé sur St-Denis, dans le Quartier Latin.

Pour plus de plaisir, et un petit 2,50$, on remplace la frite qui accompagne normalement le poulet portugais par une poutine
Au Cinko, pour plus de plaisir, et un petit extra de 2,50$, on remplace la frite qui accompagne normalement le poulet portugais par une bonne poutine…

Autre resto à 5,95$, le Warehouse, sur Crescent, est aussi très intéressant. Son décor fait penser à l’Entrepôt (c’est normal, ce sont les même proprios) et ses assiettes tirent profit de son expérience. J’y ai découvert une cuisine agréable et originale. Le grilled cheese au fromage de chèvre, sur du pain aux canneberges, était accompagné de basilic frais et d’une petite salade, c’était très bien. Les tacos de poulet, légèrement piquants, étaient aussi vraiment bons.

warehouse-resto-5
Le Warehouse

Vous remarquez qu’il n’y a pas 5 restos dans mon Top? C’est que depuis sa publication initiale, en 2015, L’Gros Luxe a quitté la catégorie, n’offrant plus que des tacos à 7$… Il aurait pu être remplacé par le Zeppelin, mais lui aussi a délaissé les plats à 5$ pour passer à des entrées à 7$.

Ouvert depuis décembre 2017, le Grozépa Brasserie urbaine pourra peut-être venir compléter mon Top 5… Avec son menu à 5,95$ et son déménagement en décembre 2019 pour pouvoir brasser ses bières sur place, c’est prometteur.

Maintenant, les questions existentielles

Mais comment font-ils pour nous offrir des plats pour si peu? Il semble que le volume des ventes et l’utilisation d’un plus petit nombre d’ingrédients fassent partie de la réponse. La grosseur des assiettes en est une autre…

Leurs réussites pose aussi un sérieux défi à la restauration actuelle, dans un contexte de très grande concurrence. Les restos à moins de 10$ ont de beaux locaux, très design même, offrent un excellant service, de petites attentions que certains restaurateurs ont oubliées (comme d’offrir de la sauce piquante sur les tables quand le menu s’y prête et offrir un verre d’eau instantanément à l’arrivée, par exemple). Assiste-t-on a une petite révolution du monde de la restauration? Ces entrepreneurs font-ils la démonstration que le client peut en avoir plus pour son argent?

Ou sommes-nous face à une utilisation du prix comme outil marketing, simplement pour nous attirer? En moyenne, les clients de ce type de restos dépensent peut-être assez en alcool pour être « rentables »? Quoi qu’il en soit, nous sommes face à une tendance qui perdure… Et nous, comme client, on peut y trouver notre compte grâce à une offre nouvelle, bon marché et attrayante, permettant de profiter de notre ville quels que soit nos revenus.

Pour retourner à la page d’accueil de C’est toi ma ville

Ou pour découvrir mes autres palmarès sur les plaisirs de la table:

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer