Publié par : cbernier | 28 mai 2015

Murales : Montréal n’a presque rien à envier à Wynwood

Article mis à jour en août 2016

Après la 4e édition du Festival MURAL (sur la Main en juin dernier), et en plein festival de graffiti UnderPressure (en août), c’est le moment de réaffirmer l’importance de notre ville dans le monde du street art. Plusieurs villes du monde s’affichent volontiers comme des destinations incontournables pour l’art urbain, alors, plusieurs acteurs de Montréal ont décidé de viser, eux aussi, cette reconnaissance internationale. Car la scène montréalaise du graffiti, de la murale et du street art mérite d’être célébrée et reconnue. Avant de vous expliquer pourquoi je le pense, permettez-moi de vous présenter Wynwood, un des quartiers du monde qui reçoit le plus d’attention médiatique pour sa promotion de l’art de rue. C’est à ce quartier de Miami que j’ai choisi pour nous comparer…

Wynwood c’est…

Imaginez un quartier d’industries légères, parsemé d’entrepôts, aux rues aussi larges que désertes et pratiquement sans arbre, qui s’étend sur une douzaine de rues de long et de large. C’est Wynwood, un quartier au Nord de Miami qui était pratiquement abandonné il y a quelques années à peine. Aujourd’hui, c’est une toute autre chose!

Un promoteur immobilier, connu pour avoir œuvré à la revitalisation de SoHo à New York, a vu tout le potentiel de ce quartier de grands murs vierges, tous prêts à accueillir des murales. Il a débuté en invitant quelques artistes de rue à peindre sur les murs des entrepôts qu’il avait acheté à bas prix, puis il a contribué à multiplier les murales et les fresques dans les alentours. La notoriété du quartier, son attractivité et, évidemment, la spéculation ont fait le reste. Aujourd’hui, Wynwood est sur le point de devenir un incontournable pour les touristes et il s’y ouvre des cafés, restos et boutiques à la douzaine.

L’ensemble des peintures est maintenant trop vaste pour être cartographié et, même avec Google Street View, il est difficile de se faire une idée du nombre de murales qui y sont présentées. Le visiteur fait donc face à un musée à ciel ouvert qui couvre tout un quartier (et maintenant, qui en déborde), dont les œuvres ne sont pas cataloguées et qui peuvent tout simplement avoir disparu la veille, sous une autre murale! Impressionnant et déstabilisant.

Wynwood MiamiEntièrement tourné vers la murale, Wynwood à les défauts de ses qualités. Il est impossible de planifier une visite en fonction des œuvres qu’on veut y voir, on doit donc y déambuler au hasard, sachant qu’il sera impossible d’en faire le tour. L’abondance donne aussi une certaine impression de répétition (par exemple, il y a beaucoup de murales représentant le visage d’une femme). Aussi, le quartier est excentré et difficile d’accès en transport en commun…

Positionner Montréal

Ces défauts, Montréal les évite tous, heureusement. On pourrait considérer le festival MURAL et sa cinquantaine de murales le long de la rue Saint-Laurent comme la colonne vertébrale des murales de Montréal, comme notre équivalent au quartier Wynwood.

Les œuvres produites dans le cadre du festival MURAL sont cartographiées, il est donc possible de les voir toutes lors d’une visite. Elles sont extrêmement diversifiées et situées en plein centre de la ville, donc très facilement accessibles. En plus, la vie commerciale y est bien présente, permettant de s’arrêter lors de notre visite pour prendre un verre, un café ou manger, sans se soucier de trouver un endroit pour le faire (contrairement à Wynwood). Aussi, ce secteur de la rue Saint-Laurent compte de petites places sympathiques, créant un environnement beaucoup plus agréable qu’un monotone quartier d’industries légères, parsemé d’entrepôts…

Le Parc du Portugal, par exemple, offre un îlot de fraicheur au milieu de plusieurs murales. Les édifices qui le bordent au Nord-Est sont couverts de graffitis, d’affiches et d’autocollants produits par des artistes de la rue. C’est une autre différence qui me plaît. Wynwood compte assez peu d’exemples d’autres pratiques artistiques que la murale, alors que la rue Saint-Laurent, notre Main, propose une foule de médiums différents à l’amateur de street art. Le tout encouragé par le festival MURAL, qui invitait en 2014 le Diamantaire de Paris, aussi bien que par UnderPressure, par exemple. En nous obligeant à être attentif pour identifier ces plus petites œuvres, la promenade sur le circuit des murales autours de la rue Saint-Laurent nous permet de découvrir toute la créativité des artistes de la rue. Cette effervescence se sent jusqu’à la rue Sainte-Catherine, épicentre du festival UnderPressure, qui fêtait, en 2015, sa 20e édition!

Street art Montréal

Le Diamantaire, affiche de Enzo e Nio, collant de ROC514, pochoir (inconnu) et céramique #endroitofficieldebisous

MURAL et UnderPressure viennent ainsi souligner de façon festive une pratique présente depuis plusieurs années à Montréal. Que ce soit l’organisme MU, qui fait apparaître plusieurs murales dans nos quartiers chaque année (la carte de leurs réalisations est ici); les producteurs de murales, comme le spectaculaire A’Shop ou le surprenant ArtDuCommun; ou les programmes de ruelles vertes, qui incluent souvent la production d’une murale pour égayer les ruelles réaménagées; une multitude d’acteurs oeuvrent à faire de Montréal une destination de calibre international pour les amateurs de street art. Mon Top 25 des plus belles murales de 2015 donne un bon aperçu de ce que notre ville a à offrir: des murales tout simplement fantastiques!

UnderPressure 2015

UnderPressure 2015, un ensemble de murales tout à fait exceptionnel, comme j’en parlais dans ce texte.

Ce n’est donc pas seulement le secteur de la Main qui participe à l’effervescence des murales, mais tous les quartiers de la ville, créant un effet peut être moins spectaculaire et condensé qu’à Wynwood, mais nous surprenant à n’importe quel endroit de la ville, y compris dans nos ruelles. L’art de rue n’est donc pas seulement tourné vers les visiteurs, mais il est aussi offert aux résidents.

Ce n’est sûrement pas étranger au fait que Montréal est la seule ville Canadienne présente, pour l’instant, dans la section street art du Google Art Project! Montréal y est d’ailleurs beaucoup mieux représentée que Miami… Un constat qui se répète sur le Street Art View, une plateforme collaborative pour cartographier l’art de rue dans le monde. Pour toutes ces raisons, Montréal se compare bien à Miami, selon moi, même si elle ne profite pas de toute la publicité faite autour du phénomène Wynwood. Alors imaginez si elle avait la même visibilité…

Les Montréalais ont beaucoup de talents. Que ce soit pour créer des murales, pour les multiplier ou pour les faire connaître, plusieurs acteurs travaillent sans relâche à nous faire voir le graffiti et le street art d’un nouvel œil. Le festival MURAL nous en a mis plein la vue en juin dernier. UnderPressure prend maintenant la relève, jusqu’au 14 août…

Ajout de juillet 2015: C’est grâce a tous ces acteurs si Montréal fait maintenant figure de modèle, comme le raconte François Cardinal, dans La Presse.

08 DSCN4399

Magnifique murale de Bryan Beyung, un artiste Montréalais, à l’édition 2014 du Festival MURAL

Les murales vous passionnent, voici mes autres textes sur le sujet :

Vous devriez aussi apprécier :

C’est toi ma Ville s’est associé au blogue Mes Quartiers pour créer une page Facebook dédiée aux amoureux de Montréal. Cliquez « j’aime » sur cette page et découvrez les textes proposés par nos deux blogues, en + d’un contenu original et exclusif!

Mes Quartiers et C'est toi ma Ville

 

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :