Publié par : cbernier | 7 mai 2015

Les meilleurs lunchs au centre-ville

Je travaille au centre-ville depuis 5 ans, ce qui m’a permis de découvrir, avec le temps, une série de comptoirs-lunchs gastronomiques et de choisir mes foires alimentaires préférées. Par beau temps, je pars avec mon lunch (fait maison ou acheté) dans un de mes racoins préférés du quartier, pour profiter d’un peu d’air frais. Sinon, je mange au bureau, au comptoir ou dans le Montréal sous terrain, sans jamais être déçu, ni du repas, ni de l’ambiance. Je vous propose ici mes coups de cœur, qui vous permettront de transformer vos dîners au centre-ville en véritables expériences. Dans tous les cas, une heure suffit pour en profiter pleinement.

Avant de vous dévoiler l’ensemble de mes secrets, voici la carte de mon terrain de jeux du midi. Mon bureau est au métro Peel, en moins de 15 minutes je peux donc me rendre sur le flan du Mont-Royal, au cœur du campus de l’Université Concordia ou dans le Quartier des Spectacles. Tous les lieux numérotés sur cette carte sont donc à moins de 15 minutes du métro Peel. Selon mon humeur, je choisis une ambiance nature, culture ou urbaine, dans ma quinzaine de racoins préférés. Pour mieux vous guider, j’ai donné la couleur verte aux lieux naturels, orange aux espaces culturels, et bleu aux coins urbains. Mes comptoirs-lunchs préférés sont aussi indiqués, par un chiffre rouge dans leur cas. Pour l’ensemble de ces endroits, comptez entre 8 et 12$ pour un plat principal, auxquels ajouter environ 3$ pour une soupe ou une salade.

Carte diner centre-ville

Mes comptoirs lunchs de type gastronomique

1- Je n’étais pas adepte de sandwichs avant de connaitre le Comptoir du chef (3 adresses). Pendant plus de deux ans, je leur ai cherché un équivalent sans en trouver. Le Cubain (effiloché de porc, jambon, fromage Provolone, oignons et poivrons rôtis, mayo chipotle sur pain aux oignons), le Saumon à la Scandinave (Saumon frais poché, œufs durs, mayo à l’aneth, concombre, laitue et tomate sur pain tranché multigrain) et le Croissant aux crevettes sont mes valeurs sûres. Les sandwichs peuvent être chauffés sur demande, ce qui me plait bien, surtout pour le Cubain. Et puisque le menu, qui change tous les jours, est affiché sur leur site internet, je sais si un de ceux-là est disponible avant d’y aller. Ils offrent aussi des salades-repas et des plats cuisinés. Enfin, la carte fidélité donne droit au 15e repas gratuit. Quelques tables sont disponibles dans le hall de l’édifice voisin, si vous voulez manger sur place. (Fermés les fins de semaine)

2- Lorsque j’ai découvert le Anton & James, j’ai su que j’avais trouvé une nouvelle escale pour mes dîners. Le sandwich Poulet-Chipotle, chauffé (poitrine de poulet, fromage gouda, tomates, oignons caramélisés, mayo chipotle sur focaccia au romarin), est mon préféré du moment. J’ai aussi apprécié le Mont-Royal-Stilton (rôti de bœuf, fromage bleu, bacon, mayo, romaine sur ciabatta), avec son petit « oumf », dû à la présence discrète du bleu. J’aime bien repartir avec une pizza lorsque je ne mange pas dehors, et profiter de leur boisson gazeuse au gingembre, vraiment intense. Quelques places assises sont disponibles le long de la vitrine, mais aussi quelques tables au 2e étage.

3- On m’avait vanté le sandwich à l’agneau confit du Café Vasco de Gama. Délicat et plein de saveurs, il mérite lui aussi d’être connu. Les sandwichs viennent obligatoirement avec une salade ou une soupe, qu’on peut manger sur place ou emporter avec nous. C’est un bel endroit pour avoir l’impression d’être au resto, même si c’est un comptoir lunch sur le même modèle que les foires alimentaires. Très clair, mais très tassé aussi.

4- Pour mes envies de sushi, c’est au Sushi Nippon que je vais. Les sashimis de thon blanc et de pétoncle sont mes préférés. J’en prends toujours un des deux en extra, avec une des boîtes préparées d’avance. On peut manger sur place ou tout emporter.

5- Je n’y suis allé que pour leur tartare de saumon jusqu’à maintenant, quoi qu’ils offrent d’autres plats, mais le marché Fous d’ici est ma destination lorsque je décide de profiter du Quartier des Spectacles pour manger. Il est d’autant plus pratique que c’est un véritable marché, utile pour les petits achats gastronomiques. En plus, on peut manger sur place, à l’intérieur ou à l’extérieur. (Fermé les dimanches)

6- Difficile de ne pas parler de la cuisine de rue, très tendance. Le Square Dorchester accueille jusqu’à 3 camions sur l’heure du midi, qui changent tous les jours. Une fois de temps en temps, ça change de la routine… Pour tout savoir, passez sur le portail « Cuisine de rue » de la Ville.

7- Le Café Grévin par Europea est un des secrets du centre-ville. Niché au dernier étage du Centre Eaton, il offre des boîtes-lunchs succulentes, dans un décor de bistro français. Surprenant quand on sait qu’on est en plein centre d’achats! On peut manger sur place, mais aussi partir avec notre boîte et redescendre au niveau de la rue profiter des racoins que je vous présente plus loin dans ce texte.

8- Avant de partir à la découverte des lieux que je vous propose d’explorer sur votre heure de dîner, notons simplement que les Cours Mont-Royal offrent quelques comptoirs intéressants, entre autres :

  • Cultures, pour son excellente lasagne (offerte seulement les vendredis et dont la recette est unique à cette succursale)
  • Le surprenant Sandouchon, qui offre des sandwichs d’inspiration péruvienne, accompagnés de sauce piquante.
  • Pour un petit repas économique (moins de 6$), sans couper dans les légumes, le pita shish taouk (au poulet) de la Villa Madina est un bon plan.

Les terrains de jeux du midi : aux quatre coins du centre-ville

Voyons maintenant les lieux où vous pouvez déguster vos trouvailles, pour vivre une expérience vraiment surprenante du centre-ville. Je vous les présente par type d’ambiance recherchée.

En vert : Nature

DSCN4217

Jardin Domtar

3- Le Jardin Domtar est une véritable oasis de calme, qui reproduit un coin de forêt en pleine ville. Ce n’est pas le Mont-Royal, mais presque 😉 Il offre un lieu d’évasion très accessible, puisqu’il est adjacent à un édicule du métro Place-des-Arts.

4- Derrière la Christ Church Catedral se trouve la Place Raoul-Wallenberg, un espace de paix méconnu, en plein cœur du centre-ville. Un petit square fleuri, avec sa fontaine et ses nombreux bancs, permet de reprendre son souffle dans ce secteur de la ville où tout bouge très vite.

6- En empruntant la rue McTavish au nord de Sherbrooke, on longe des pavillons de l’Université McGill. En face du « Bookstore », un passage permet de pénétrer sur le campus, entre deux pavillons. Ceux qui osent passer par là arrivent sur un long patio qui surplombe les terrains gazonnés qui forment le cœur du campus. Plein de bancs permettent d’observer les étudiants vaquer à leurs occupations, en bordure de ce grand espace vert.

9- Le Square Dorchester offre un espace de prestige pour dîner. Entouré de magnifiques édifices, il est jonché d’œuvres d’art du passé. Statue équestre, lion inspiré de celui de Bartholdi, monuments historiques, le tout entouré de monticules de gazon où profiter de la vie, tranquillement.

13- L’église de St. Andrew and St. Paul, voisine du pavillon ancien du Musée des Beaux-Arts sur Sherbrooke, cache un petit jardin privé, pourtant visible de la rue. Il faut oser ouvrir la clôture du terrain de l’église pour aller en profiter, mais on en est récompensé par une espèce de sous-bois, hors du temps et de la ville. Un véritable havre de paix.

16- Le réaménagement de l’entrée Peel du parc du Mont-Royal a valu un prix à la Ville, bien mérité d’ailleurs. On peut en profiter après avoir gravi le quartier installé sur le flanc de la montagne et grimpé les quelques escaliers qui mènent aux sentiers tortueux au cœur de la forêt. Pas besoin d’aller plus haut, vers le sommet, on est déjà en pleine nature! Un dîner au bas de la montagne, c’est toujours fantastique, l’effort est donc largement récompensé.

Pour en découvrir encore plus, passez sur la liste des jardins du centre-ville de District Montréal.

En orange : Culture

20140731_123308

Portail Milton

5- Le Portail Milton de l’Université McGill, soit l’entrée Est du campus par la rue du même nom, est orné de plusieurs grandes œuvres d’art, au cœur d’un aménagement en terrasse. Pour se faire dorer au soleil dans une ambiance vraiment plus calme que celle des terrains gazonnés qui forment le cœur du campus, c’est le coin idéal.

7- L’avenue McGill College, entre Sherbrooke et Maisonneuve, profite d’aménagements exceptionnels, tant publics que privés. Des fontaines et des œuvres d’art sont présentes sur les terrains des édifices, créant des espaces prestigieux, en plus des nombreux bancs publics et de l’exposition de photos qui longe chaque été le trottoir du côté Ouest (à partir du 12 juin cette année). Idéal pour rester proche de l’action.

14 et 15- Le Musée des Beaux-Arts offre plusieurs espaces culturels aux passants. L’avenue du Musée, piétonnisée chaque été, est agrémentée de plusieurs sculptures majeures et déborde de part et d’autre de la rue Sherbrooke, multipliant les possibilités de s’y arrêter, pour profiter d’une œuvre qui nous plait, pendant notre heure de lunch. J’aime particulièrement le genre de penseur de Jaume Plensa et le Soleil de Chihuly, deux artistes dont les oeuvres font partie des collections de plusieurs grandes villes du monde… Lorsque je cherche une ambiance plus intime, je passe à l’arrière du pavillon ancien du Musée pour profiter de la discrète terrasse publique aménagée en retrait de la rue ou du petit parc situé complètement derrière.

En bleu : Urbain

1 et 2- La Promenade des Artistes, située entre deux rues dans le Quartier des Spectacles, est grouillante de vie. Pour être au cœur de l’action, c’est parfait! À deux pas de là, la Place des Festival, où se trouve le plus grand jeu de fontaines animées du Canada (et ses 235 jets d’eau), offre plus d’espace, tout en étant aussi animée que la Promenade.

8- L’esplanade de la Place Ville-Marie est pratiquement inconnue, alors qu’elle offre une vue spectaculaire sur la ville et sa montagne. Fontaine, œuvres d’art et verdure sont offertes au cœur des gratte-ciels dans cet espace qui est, en fait, le toit d’un centre d’achats! Il suffit de monter les quelques marches qui y mènent pour en profiter et pour croiser, au passage, une salle de réunion dans un cube de verre transparent! Cette oeuvre d’art, achetée pour souligner le 50e anniversaire de l’édifice, est intitulée « Autoportrait de la Place Ville-Marie ».

10- Derrière l’édifice qui s’élève aux coins des rues René-Lévesque et Peel se cache un passage où trônent une très grande œuvre d’art et un long mur d’eau. En retrait de l’animation de la ville, mais tellement proche qu’on la sent et l’entend, c’est un bel endroit pour profiter de son heure de pause.

Le

Le « Salon noir »

11- Tout juste à côté, aux coins des rues Stanley et René-Lévesque, il y a ce que j’appelle depuis toujours le « Salon noir ». C’est un corridor formé de hauts bancs publics en blocs de pierre noire, assez surprenant. J’aime cet endroit unique, à la fois fermé sur lui-même et au cœur de l’action.

12- La Place Norman-Bethune profite d’un nouvel aménagement magnifique. Très larges trottoirs, bancs à profusion, plantation massive d’arbres et un boulevard Maisonneuve tout en courbe, qui prend presque des airs de chemin de campagne. J’exagère, évidemment, mais c’est tellement bien fait qu’on serait fou de ne pas en profiter. L’an dernier, on y avait installé un piano public, qui ajoutait à l’ambiance.

17- Dès le 23 mai, la Forêt urbaine du Musée McCord réapparaîtra par enchantement, pour notre plus grand plaisir. Ce bout de rue, piétonnisé pour la 5e année, aura un camion de cuisine de rue chaque midi de semaine et un piano public pour encore plus d’animation. Après une année où tout le mobilier était orange (2014), ce sera au tour du bleu d’être à l’honneur. Cet aménagement temporaire est, chaque été, un de mes coups de cœur.

Carte diner centre-ville

Vous avez maintenant mille et une raisons de dîner au centre-ville et de vous créer de véritables expériences à l’heure du lunch. Vous travaillez dans un autre secteur de la ville? Avez-vous pensé explorer les environs pour découvrir ce qu’il a à vous offrir comme ambiances? Ce petit exercice devient vite un jeu, puis vous permet ensuite de profiter de vos découvertes.

Ce midi, que ferez-vous?

Pour retourner à la page d’accueil de C’est toi ma ville…

Ou pour découvrir mes autres palmarès sur les plaisirs de la table:

Publicités

Responses

  1. […] Si le cœur vous en dit, une fois passé le premier pavillon de l’Université McGill sur la rue McTavish, à votre droite vous pourrez faire une incursion dans le campus vert de la vénérable université pour profiter de la Terrasse McLennan-Redpath. Passez entre les pavillons, sous la passerelle aérienne, et vous découvrirez cet espace splendide, au cœur de la ville, et en même temps pratiquement à la campagne. Cet endroit a été complètement réaménagé en 2014. C’est d’ailleurs un des plus beaux lieux où luncher au centre-ville, comme je l’indiquais dans ce texte. […]

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :