Publié par : cbernier | 10 avril 2014

Mon regard sur Griffintown

1 Ville, 19 arrondissements, une multitude de quartiers…

Dans ce 8e album, je vous invite à découvrir Griffintown, un quartier qui nait dans le Sud-Ouest actuellement. Une naissance lente, à la vitesse de la vie d’une ville, que je vous invite à voir à travers des photos prises il y a deux ans et d’autres prises la fin de semaine dernière. J’en parlais sur ce blogue au moment de prendre mes premières photos avec le texte Quartier en devenir… La naissance de Griffintown, il y a là tout un potentiel. Deux ans plus tard, des tours ont poussé, d’autres sont sur le point d’émerger, mais tout reste à faire pour donner une âme à ce nouveau quartier.

Ces jours-ci, de nouveaux commerces ouvrent, dont le Alt, premier hôtel de Griffintown, et une franchise des restos-bars Zibo!, installées normalement dans des centres d’achats de banlieues… Comme quoi le quartier attire les investisseurs 😉 Heureusement, L’Arsenal, une gigantesque et magnifique galerie d’art s’est aussi installée dans le secteur, tout comme le New City Gaz, une salle de spectacles et d’événements tout aussi gigantesque et magnifique. En deux ans, la base d’un futur quartier vibrant, jeune et branché s’est donc mise en place. Ils viennent renforcer le travail des précurseurs, installés sur la rue Ottawa comme le resto-bar des Brasseurs de Montréal, ou sur la rue Notre-Dame comme le Boucan (et de nombreux autres, plus récents, comme le Grinder).

Pour voir le quartier évoluer et se transformer lentement, découvrez cet album-photos de Griffintown, offrant des images d’il y a deux ans et d’autres de la semaine dernière (pour voir les commentaires explicatifs, il suffit de cliquer sur la photo concernée). Hébergés par Facebook, mes albums sont accessibles à tous, sans nécessité d’avoir un compte sur ce média social.

Pour voir les photos, cliquez sur l’image:

Griffintown

Bonne visite!

Pour ceux et celles qui auraient le goût d’être des pionniers et de vivre au cœur de cette effervescence, Habiter Montréal-le Sud-Ouest est un bon point de départ… Il y a beaucoup de condos dans le secteur! Et plusieurs projets pour le rendre agréable selon cette série d’articles de La Presse…

Et si vous voulez voir comment certaines villes développent de nouveaux quartiers similaires, passez lire ma comparaison Griffintown vs Confluence (Lyon), vous serez surpris…

Ajout: Un commentaire de Karol (voir ci-dessous) nous rappelle que Griffintown a une histoire ancienne, qu’on peut découvrir, résumée, dans ce texte. Préservera-t-on certaines traces du passé dans la transformation du quartier?

Découvrez aussi mon regard sur :

Publicités

Responses

  1. Merci Karol de me rappeler à l’ordre… Et de me donner une idée de texte pour la prochaine Saint-Patrick 😉

    J'aime

  2. Je suis triste de voir que l’histoire de mes ancêtres passe complètement inaperçue dans ton article.

    Griffintown n’est pas né d’hier, c’est le plus vieux quartier ouvrier en Amérique. Trop souvent noyé par les eaux lors d’embâcles printaniers, le quartier commence à se peupler davantage quand la jetée Jacques-Cartier (1875) est bâtie pour repousser les eaux impétueuses du fleuve Saint-Laurent.

    Mais c’est la famine en Irlande qui façonnera la destinée de Griffintown, en poussant vers 1845 plus de 100 000 Irlandais à s’embarquer pour le Canada, un pays qui ne compte alors que 50 000 âmes. Lors de cette immigration massive, plus de 6000 Irlandais décéderont sur les bateaux qui ont mis le cap sur Montréal (un port moins cher que New York). Des milliers d’entre eux, entassés dans des baraquements insalubres, sont mis en quarantaine dans le village de Goose Town, un endroit qui était situé tout à côté du pont Victoria.

    Aujourd’hui, seule la «Black Rock», une immense roche puisée dans le fleuve et plantée entre deux voies d’accès du pont Victoria, témoigne de ce passé de crève-la-faim. Main-d’oeuvre bon marché exploitée pour creuser le canal de Lachine et ériger le pont Victoria, les milliers d’Irlandais qui ont trimé dur pour façonner le premier quartier industriel de Montréal ont été enterrés à Goose Town. (http://www.ledevoir.com/non-classe/196915/l-ame-de-griffintown).

    Ça c’est Griffintown!

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :