L’année 2013 aura été une bonne année pour les lecteurs de blogues montréalais, bien loin de la mauvaise année 2012, dont je vous ai parlé il y a un an. En effet, les blogues citoyens (comme le mien) persistent, les médias hyperlocaux se multiplient (malgré les difficultés de devenir rentables) et de nouveaux acteurs s’ajoutent en périphérie. Tous ces regards sont autant de façons de découvrir la ville, de la connaître, de l’aimer. Ils contribuent, j’en suis convaincu, à la vitalité de nos quartiers et à notre expérience de la vie en ville. J’ai donc pensé, pour débuter l’année, vous présenter ceux que je fréquente. En débutant par les blogues consacrés aux actualités, mais sans oublier certaines contributions qui versent plutôt dans la fiction.

Mon texte n’a pas la prétention de faire l’État du blogue comme on lirait L’État du monde, mais à travers celui-ci, j’espère vous faire découvrir la richesse de l’apport des blogueurs d’ici, amoureux de notre ville au point d’y consacrer des heures chaque semaine, d’y investir leur énergie et leur talent. Vous connaissez déjà bien C’est toi ma ville, dont je publiais l’été dernier un bilan dans Hebdomadaire depuis 2 ans, voyons maintenant ce qui s’offre à vous, ailleurs sur la toile.

Débutons avec Propos Montréal, qui est celui auquel je m’identifie le plus. Nos sujets d’intérêts se ressemblent, sans qu’on ne couvre les mêmes nouvelles. J’y apprends souvent des anecdotes historiques et, contrairement à moi, il couvre les sports. En plus, à ma connaissance, c’est le doyen des blogues citoyens d’actualités sur Montréal!

Apparu en mars 2012, Hochelaga mon amour a publié plus régulièrement cette année et reste à l’affut de ce qui se passe dans le quartier. Avec de courts textes, il lui arrive de publier une nouvelle avant tout le monde, prouvant qu’on peut faire de l’information très locale, utile à notre voisinage, sans être une équipe et sans y consacrer un temps fou… Une inspiration pour d’autres?

D’ici et d’ailleurs, apparu en mai 2012, est mon coup de cœur de l’année. On y voit à l’œuvre la passion d’un journaliste qui, non content de publier dans le journal Métro (entre autres), de collaborer à l’excellent Kollectif (hebdomadaire de nouvelles en architecture du Québec) et d’animer Les oranges pressées à la radio CIBL, dévoile en plus ses trouvailles et certaines exclusivités sur son blogue!

Autres passionnées, autre blogue, Mtl_instantané parle beaucoup de restos, mais pas seulement. Ainsi, ses auteures nous font connaitre leurs découvertes depuis juin 2012.

Mais restons plus près de l’actualité encore un peu…

Les médias hyperlocaux

Rue Masson apparaît officiellement en février 2010 et depuis, il pave la voie de l’actualité locale dans le secteur du Vieux-Rosemont, tout en servant de modèle à plusieurs autres. Comme lui, d’autres médias ont élu domicile dans un quartier et le couvrent, souvent beaucoup mieux que les hebdos locaux distribués aux portes. Pour savoir ce qui se passe dans leur quartier, ce sont les meilleures sources d’informations. Même si vous n’habitez pas dans leurs coins, ce sont d’excellentes ressources pour trouver les bonnes adresses de bars et de restos de leurs quartiers.

Des médias hyperlocaux se sont développés autour du Canal Lachine avec le Quartier du Canal (depuis juin 2011), dans l’ouest d’Ahuntsic avec le Journal des voisins (depuis juin 2012), dans le Quartier Hochelaga (depuis novembre 2012) et dans le secteur Contrecoeur avec le Contrecoeur express (apparu en septembre dernier). Espérons qu’il y en aura de nouveaux en 2014!

Les grands médias et les blogues institutionnels

Depuis octobre 2011, La Presse tient un blogue urbain particulièrement intéressant. Quel avenir pour Montréal offre des textes généralement positifs sur la ville, un plus dans notre univers médiatique. Le blogue urbain du Devoir, apparu en mai 2013, est un peu moins régulier que celui de La Presse, mais il alimente lui aussi les curieux en nouvelles histoires sur Montréal.

J’en parlais dans mon texte de l’an dernier, d’autres blogues institutionnels permettent aussi de se tenir informés, comme ceux d’Accès Culture, d’Espace pour la vie, des Archives de Montréal ou de Montréal 2025. De son côté, Du haut du mât, le blogue du Parc Olympique lancé en décembre dernier, n’aura pas tenu un an. Comme quoi le défi de perdurer ne touche pas que les blogueurs citoyens!

Les cas à part

Si vous ne connaissez pas encore Un taxi la nuit, prenez quelques minutes pour aller le découvrir… Loin de l’actualité, il porte un regard sur la ville qui nous amène ailleurs. À ma connaissance, c’est le doyen des blogues Montréalais encore actifs. Son auteur, un chauffeur de taxi, l’alimente avec poésie depuis au moins 2006. Original et distrayant!

Ajout de décembre 2014: Tout comme Montréal dans ta pipe et ses vidéos sur Montréal diffusés sur sa chaine Youtube. Ses reportages vidéos sont vraiment intéressant.

Je les ai découvert en écrivant le texte La BD et la ville; les bandes-dessinées sur Montréal offrent une autre perspective sur les potentiels du blogue comme mode d’expression. Avec une nouvelle « page » par semaine, ils nous font imaginer la ville… Carrément fictif, le Montréal d’Hiver nucléaire se dévoile depuis octobre 2012; plus rigolo, l’histoire de Ponto se met en place depuis janvier 2013; et Québec Land, l’historie romancée de Français venus vivre au Québec, se poursuit depuis mai 2013 (ajout de décembre 2014: mais n’est plus disponible sur le web depuis sa publication papier). Trois bons divertissements!

Ces nouveautés, ajoutées aux autres blogues Montréalais, permettent de constater que nous sommes nombreux à vouloir vous faire découvrir notre ville différemment. Mon souhait, c’est qu’il y en ait de plus en plus. Et que l’an prochain, lorsque j’écrirai mon nouvel « État du blogue montréalais », d’autres blogueurs citoyens, d’autres médias hyperlocaux, d’autres auteurs et d’autres dessinateurs se seront joint au mouvement!

D’ici là, si j’en ai oublié, dites-le moi. Et n’hésitez pas à me faire part de vos propres découvertes…

Publicités