Publié par : cbernier | 7 novembre 2013

Ville lumière

Je ne sais pas pour vous, mais le changement d’heure qui nous amène la noirceur à 17h, ça m’affecte. C’est comme si la nuit me rattrapait trop vite, directement au bureau… Pour combattre cette impression, je me suis promené en ville en début de semaine, après le travail. Des néons partout, ça aide à illuminer un début de soirée!

Ça m’a rappelé la mise en lumière de la façade du 2-22, adresse de la Vitrine Culturelle. Au coin Sainte-Catherine et Saint-Laurent, cet édifice est venu changer radicalement le secteur. L’inauguration avait lieu il y a quelques jours à peine et le résultat est surprenant :

Au même moment trois autres mises en lumière étaient dévoilées dans le Quartier des Spectacles, s’ajoutant aux 25 éclairages architecturaux déjà existants. Ainsi, au hasard d’une promenade au centre-ville, on découvre une foule d’édifices mis en valeur, transformés par des éclairages nocturnes qui combattent l’arrivée hâtive de la noirceur sur notre ville. Certains commerces s’inscrivent dans ce mouvement de façon spectaculaire, comme le Omer de Serre sur Sainte-Catherine, avec son mur tout scintillant de blanc. Très joyeux!

En plus, un parcours de vidéoprojections existe dans ce secteur. 9 façades ont été équipées pour servir de mur de projection, créant un des plus importants réseaux extérieur de projections artistiques au monde. Elles sont principalement animées du jeudi au dimanche, mais lorsque je suis passé mercredi dernier, la plupart proposaient des vidéos. Que ce soit les intrigantes bulles de savon sur le Centre de Design de l’UQAM ou les jeux de couleurs sur les lattes de la Grande Bibliothèque, ces projections créent un paysage urbain tout à fait insolite.

À l’heure ou l’affichage en ville est surtout constitué de publicités, cette multiplication de la signature visuelle des salles de spectacles (les fameux « spots » rouge), des éclairages architecturaux et autres vidéoprojections artistiques est la bienvenue. Ça donne au centre-ville un côté mystérieux, avec ces points lumineux du même rouge partout, bien qu’utilisés différemment selon le lieu. Puis, au détour d’une rue, avec ces vidéos inhabituelles d’art numérique… Suffisamment surprenant pour me faire oublier que, malgré la noirceur, lors de ma promenade, il n’était que 18h 😉

Besoin de luminothérapie

À partir du 11 décembre jusqu’au 2 février, la plupart des 9 façades serviront à un grand jeu animé intitulé « Trouve Bob », dans le cadre de l’événement Luminothérapie du Quartier des Spectacles. Avec Montréal en Lumière, l’événement phare de la saison froide, nous sommes bien outillés pour faire face à la déprime hivernale. Mais d’ici là, il faut s’adapter aux soirées qui arrivent trop vite!

Les grosses boules installées dans les arbres du Quartier Latin, qui allument notre imaginaire, aident aussi à se passer du soleil. Ce que peu de gens savent, c’est qu’on peut, à travers le site web de Sphéérie, choisir la couleur des installations dans les arbres! Une initiative qui s’ajoute aux autres et qui crée une ambiance propice à faire face à l’automne.

Le Plan lumière du Vieux-Montréal, mis en place il y a de nombreuses années, montrait la voie. On peut dynamiser les nuits trop longues de l’hiver par un éclairage des édifices intelligent et respectueux de l’environnement. Très différent de ce qui se passe dans le Quartier des Spectacles, où tout est mis en évidence et joyeusement pompeux, les éclairages architecturaux du Vieux sont doux, adaptés à la valeur historique du quartier. Plus contemplatifs aussi, comme la projection lumineuse sur la Place d’Arme qui permet de trouver l’étoile polaire dans le ciel! Une toute autre ambiance pour les promenades de début de soirée…

La lumière aide à assumer notre nordicité, atténue les inconvénients de vivre un ensoleillement plus court. Bien développé, ces illuminations nocturnes offrent même un avantage à changer de saison… Alors plutôt que de se plaindre que la nuit nous rattrape trop tôt, pourquoi ne pas en profiter pour tirer profit des avantages que cette situation donne à Montréal? Après le Vieux-Montréal et le Quartier des Spectacles, quel quartier se dotera d’une signature nocturne? La rue Saint-Laurent sur le Plateau, pour éclairer ses murales? Le Quartier Chinois, en s’inspirant de la Magie des lanternes du Jardin botanique? Ou le Village avec un éclairage hivernal aussi inspiré que son installation de boules roses de l’été?

Publicités

Responses

  1. […] des Spectacles. Je vous avais parlé de ces écrans gigantesques du centre-ville dans le texte Ville lumière. Avec l’ajout d’Illuminart, on ambitionne clairement de se démarquer sur la scène […]

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :