Publié par : cbernier | 7 juin 2013

Les plus belles murales

Pour découvrir mon Top 20 des plus belles murales, c’est ici…

Quoi de plus agréable que de se promener en ville et de tomber, par hasard, sur un mur extérieur entièrement peint, comme un immense tableau posé là, au coin d’une rue? Que ce soit à Montréal ou ailleurs dans le monde, les murales se multiplient. Moyen très simple et peu coûteux d’animer un mur aveugle, elles égayent le paysage et incitent à la rêverie. Voici mes coups de cœur, d’ici et d’ailleurs.

Les débuts au Centre-ville

#6 Murale de 1972

La plus ancienne murale de Montréal encore visible, peinte au coin Président-Kennedy et Jeanne-Mance, date de 1972. Si certains prétendent encore que les murales sont éphémères, celle-ci montre bien qu’un minimum d’entretien permet de les garder très longtemps. Plus de 40 ans après sa création, elle est toujours aussi agréable à regarder. Elle occupe la 6e position dans mon palmarès des plus belles murales de Montréal.

À quelques pas de là, les Habitations Jeanne-Mance se refont depuis quelques années une beauté. Plusieurs murales contribuent grandement à l’amélioration du cadre de vie de cet ensemble, dont L’air du temps, une des plus récentes. Il faut absolument aller voir la série Les saisons montréalaises (printemps, été, automne, hiver), le long de la rue Maisonneuve, qui sont magnifiques. Et qui se méritent, collectivement, la 3e place de mes murales montréalaises préférées.#3 L'air du temps

La Société de développement commerciale du Quartier Latin s’est aussi donnée quelques murales pour animer des bouts de mur, qui font maintenant partie du quotidien de la rue St-Denis. Elles ne sont pas dans mes préférées, mais cette initiative mérite d’être soulignée!

Our Lady of Grace de Notre-Dame-de-Grâce

Une œuvre, aussi gigantesque que spectaculaire, mérite à elle seule le déplacement dans ce quartier (au coin de Sherbrooke Ouest et de Madison). Our Lady of Grace est, avec ses 5 étages de haut, la plus belle murale de Montréal à mon avis. Cette surprenante vidéo montre les étapes de sa création :

#4 Quand je serai grandNDG est fertile en murales spectaculaires. Ainsi, Quand je serai grand, je resterai enfant est une autre murale majeure de Montréal (au coin de Sherbrooke Ouest et du boulevard Décarie). Vu leur proximité géographique, elles pourraient constituer la base d’un circuit touristique tellement elles méritent le détour! Pour son propos et sa magie, je lui donne une 4e place.

L’arrondissement a soutenu le développement de murales un peu partout sur son territoire, ainsi, au coin de Somerled et Cavendish, une autre très jolie murale réussi à détourner notre attention de la station-service voisine. Pour y avoir réussi, elle mérite une 8e place dans mon palmarès. Il n’existe malheureusement pas de carte des murales du quartier, qui sont si belles, c’est donc au hasard des promenades que je les ai découvertes… Il y en a sûrement d’autres fantastiques dans le coin. Le répertoire des réalisations de l’organisme Mu, derrière le Diversitree, permet quand même d’en découvrir plusieurs, disséminées partout sur l’île.

#8 Diversitree

Cachées dans Hochelaga

La deuxième plus belle murale de Montréal, à mes yeux, est d’une telle discrétion qu’elle ne profite malheureusement qu’à ses voisins. Sur La Fontaine, coin Dézery, Turtle Island, dédiée à une légende Iroquoise, me fascine depuis que je l’ai découverte.

#2 Turtle island

#mention train café-graffitiPas très loin, sur Adam et Saint-Germain, le train du Café Graffiti s’intègre magnifiquement au décor et mérite donc une mention spéciale. Dans Hochelaga aussi, un circuit touristique pourrait se constituer autour de ces œuvres. Il ne serait peut-être même pas nécessaire d’en ajouter à celles déjà existantes pour créer un itinéraire, qui pourrait croiser en plus les attractions du quartier…

C’est le gros problème des murales montréalaises, elles ne sont pas répertoriées. L’information à leur sujet est fragmentaire, incomplète, et leur existence, à peine connue. Car si certaines murales sont produites avec l’appui de la Ville et de ses arrondissements, d’autres sont sur des murs de particuliers. Elles existent, mais sans véritable reconnaissance… Alors qu’on sait qu’elles peuvent facilement animer nos murs pendant plus de 40 ans!

Vivement une cartographie des murales montréalaises 🙂

L’incontournable Plateau et son festival

On ne peut pas parler de murales sans parler du Plateau, qui en compte déjà tellement… Et qui en aura, dans quelques jours, tellement plus! En effet, la première édition de Mural, un nouveau festival d’art public qui se déroulera du 13 au 16 juin, viendra en ajouter plusieurs le long de la rue Saint-Laurent. Avec la prétention de devenir un festival international, nous assisterons, cette année peut-être, au début d’un mouvement montréalais. Les bases sont là, il ne reste qu’à mobiliser les acteurs impliqués et de faire comme la Ville de Bristol, au Royaume-Unis. Sur son site Visit Bristol, une section complète est dédiée aux murales et autres graffitis de la ville…

Et c’est loin d’être la seule ville de la planète à miser sur ses murales pour attirer les touristes!

De la concurrence au Québec…

Saviez-vous que la Ville de Québec offrait des circuits de ses fresques aux touristes? Pourtant, il y a là de belles découvertes à faire! Sherbrooke et Mont-Joli offrent aussi un circuit de murales à leurs visiteurs… À quand un circuit montréalais?

Il existe même une « Mural Map of Canada »! Un site qui répertorie aussi certains circuits, un peu partout dans le monde.

… et à Lyon, Cannes et Bruxelles

Il y a longtemps que Lyon s’est engagé dans la voie de la promotion de l’art à travers des murales. Ainsi, la Fresque des Lyonnais est considéré comme une attraction touristique de premier plan, qui s’insère dans un circuit de murales disséminés dans la ville. Cet intérêt pour les murales y est tellement grand, qu’un Établissement international d’enseignement supérieur en art mural y a été créé!

De son côté, Cannes s’est doté de murs peints inspirés du cinéma, renforçant du coup son association au 7e art, déjà bien présent avec son fameux Festival. En dix ans, ce sont 14 murs, parfois gigantesques, qui ont été regroupés dans un circuit touristique offert par cette petite ville de la Côte-d’Azur à ses visiteurs.

Mais la pionnière des villes en faveur des murales publiques urbaines est sûrement Bruxelles, qui depuis 20 ans, s’est résolument engagé dans ce mouvement. Son parcours sur le thème de la BD (évidemment!) anime 45 coins de rue, nous faisant découvrir autant de dessinateurs. Souvent spectaculaires, ces œuvres contribuent beaucoup à l’ambiance de la ville.

Montréal pourrait facilement joindre ces villes, simplement en répertoriant les murales qui animent déjà ses murs. Je ne serais pas surpris qu’on en découvre près de deux cents, si on fait l’exercice sérieusement. Simplement en me promenant, j’en ai déjà photographié 75. J’en connais une bonne vingtaine d’autres, que je n’ai pas pris en photo. Les arrondissements Ville-Marie (avec ses murales et ses fresques de céramiques le long de la rue Ontario), Rosemont-La-Petite-Patrie (deux murales peintes sur les chalets de parc l’an dernier : au parc Rosemont et au parc Montcalm) et Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, en plus de ceux déjà nommés, en produisent régulièrement. C’est donc tout un patrimoine que nous avons sous les yeux!

Reste maintenant à le mettre en valeur et à le faire découvrir aux Montréalais, mais aussi aux touristes.

PS: Pour celles et ceux qui ne l’ont pas remarqué, il manque les oeuvres en 5e et 7e position dans mon palmarès. C’est cette murale qui anime le cul-de-sac de l’avenue Prince-George dans le centre-sud et cette autre murale, sur De Lanaudière au coin Laurier dans le Plateau, qui complètent ma sélection:

#5 nom inconnu

#7 sur Laurier

Pour en savoir plus sur le sujet :

 

Advertisements

Responses

  1. Dans le cadre du Guide du Montréal créatif, nous avons tenté. de reproduire et d’indiquer quelques belles initiatives de murales. Un prochain projet portera peut-être exclusivement sur les murales. À suivre.
    http://www.guidesulysse.com/catalogue/Guide-du-Montreal-creatif-Art-de-Vivre-Ulysse,9782894645994,produit.html

    J'aime

  2. Il vous manque celle-ci: http://mac-arte.blogspot.ca/2011/09/new-mural-in-montreal-spirit-of-summer.html

    J'aime

  3. Il me fait plaisir de vous apprendre que L’Autre Montréal offre des circuits sur les murales et les graffitis, depuis… 3 ans ! Je vous invite à aller voir notre site – http://www.autremontreal.com pour consulter notre programme d’été et notre répertoire qui roule à l’année. Au plaisir de vous y voir ??

    Marie-Dominique Lahaise, animatrice-recherchiste
    mariedominiquelahaise@autremontreal.com

    J'aime

  4. Et cette nouvelle. Angle Saint-Marc et Sainte-Catherine ouest dans Notre-Dame de Grâce. Oeuvre de Cam Novak et Roadsworth 3 ? http://www.flickr.com/photos/sebmorin/8779666522/

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :