Publié par : cbernier | 24 avril 2013

Un quartier qui change

Il y a un an, je vous faisais part de mes découvertes sur « ma surprenante Promenade » Ontario. Depuis, il y a eu bien du mouvement, transformant radicalement la vie du quartier. Plusieurs nouveaux commerces se sont installés et, en s’inspirant du secteur, nous ont offert de petits lieux aussi originaux que branchés, qui attirent déjà une clientèle de partout en ville. Après L’Espace Public – Brasseurs de Quartier (arrivé sur Ontario en janvier 2012), le magnifique resto Le Chasseur s’installait à son tour en septembre, puis le Monsieur Smith, très sympathique resto-bar tout près de Pie-IX faisait son apparition en décembre, juste à temps pour les fêtes. J’étais déjà impressionné de les voir apparaître les uns après les autres, sûr que ça s’arrêterait… Mais non! En février, c’était au tour de la Gueule de Bois – Chez M & Cartier de me surprendre. 4 nouveaux points de rendez-vous dans Hochelaga en un an, 4 adresses suffisamment fortes pour attirer des clients de partout, avides de découvrir quelque chose de différent.

Ce n’est pas HoMa, c’est Hochelag’

S’il y a quelque chose qui se passe en ce moment dans Hochelaga, c’est en grande partie parce que ces nouveaux commerces, plutôt que de nier l’histoire du quartier, s’en servent pour mousser leur créativité.

Que ce soit avec :

  • la murale utilisant des images du secteur et produite par des artistes locaux de L’Espace Public;
  • l’esprit de « flirt entre le bon et le rude », comme le dit le propriétaire du Chasseur dans un reportage diffusé au téléjournal le 6 avril dernier;
  • les noms des cocktails du Monsieur Smith (Homa God ou Mojito Olympique, entre autres);
  • ou la volonté affichée de redonner un peu de lustre à l’Est de l’artère commerciale du Gueule de Bois;

chacun tire à sa façon partie du quartier pour en faire LA destination actuelle. Oubliez « HoMa », qui tentait de faire croire à un 2e Plateau; sur la Promenade Ontario, vous êtes dans Hochelag’!

Il y a même un effet de débordement sur la rue Hochelaga, qui voyait s’ouvrir, il y a quelques semaines à peine, la Poutine Centrale, en face d’un poste de transformation d’Hydro-Québec. En usant d’un clin d’œil à celui-ci dans son nom (Centrale) et en s’offrant un décor industriel au design impressionnant, ce petit nouveau participe entièrement à la nouvelle vague qui déferle sur le quartier.

Il faut dire qu’il y avait des bases qui ont permis cette émergence. Plusieurs excellents restaurants et cafés sont établis sur la Promenade Ontario depuis quelques années, dont La Cervoise, Les Canailles, Le Valois, le Bagatelle, l’Atomic Café et le Hoche Café (et il y en a que je n’ai pas encore essayé!). Ou sur Sainte-Catherine, avec le Bistro InVivo, L’Arrêt de bus et les Cabotins (là aussi il y en a que je n’ai pas essayé…). L’embarras du choix, donc !

Et tous ces changements se font avec une surprenante cohabitation des différentes populations du quartier, sans exclure personne. Ainsi, les prostituées sont toujours visibles, le dépanneur du coin continu à afficher dans sa vitrine, écrit à la main sur un carton « achetons comptant les revues érotiques » et les pauvres n’ont pas disparu. Les nouveaux résidents se mêlent à cette population bigarrée et en général, la cohabitation se vit assez bien. Alors, ne vous surprenez pas si un inconnu vous adresse la parole dans un commerce ou à l’arrêt d’autobus. Hochelaga, c’est un village…

2 piscines, 2 bibliothèques, une place et un marché

Avec le temps, j’ai découvert que j’avais 2 piscines intérieures près d’Ontario : Hochelaga et le Bain Morgan, qui est un édifice historique! Comme la bibliothèque Maisonneuve, ancienne Mairie de la Ville de Maisonneuve (avant son annexion à Montréal en 1918). Sans oublier le Marché Maisonneuve, à l’extrême Est de la Promenade… L’histoire de cette petite municipalité, qui fut un temps le 5e pôle industriel du Canada, est fascinante. L’héritage laissé par cette époque, dont ses édifices monumentaux, contribue à l’attractivité du secteur et permet de penser que sa renaissance n’est qu’à ses débuts.

Autre zone héritée d’une autre époque, mais adaptée à la réalité d’aujourd’hui : l’aménagement de la Place Valois et de son sentier sur les restes d’une ancienne emprise ferroviaire (qui traversait la rue Ontario en diagonale). Les traces de cette époque ont été rappelées par les aménagements. Ici aussi, plutôt que de nier l’histoire du quartier, on s’en est servi pour le mettre en valeur. Depuis, la Place Valois créé une effervescence certaine! J’en parlais l’an dernier; avec l’ArHoma, le saucissier Walter, Le Valois et tous les autres commerces qui ont poussé autour, ce fut aussi un élément contribuant au renouveau d’Hochelag’. Un puissant levier pour attirer de nouveaux résidents, dans les condos construits autour, capables de faire prospérer des commerces de proximité… Et attirant à leur tour de nouveaux locataires dans les logements vides du coin. La roue s’est remise à tourner.

Il semble que le développement du quartier sur ses bases historiques et sur ce qui le différencie, plutôt qu’en copiant une formule qui a déjà fonctionné ailleurs, commence à donner des résultats! On aime ça! 🙂

Commerces d’Hochelaga mentionnés dans mes autres textes :

Monsieur Smith dans Les meilleurs cocktails à Montréal

L’Espace Public et Le Trèfle dans Les meilleures brasseries de quartier

Le Bagatelle, Le Valois, les Cabotins, L’Arrêt de bus, Chez Bouffe, les Affamés et d’autres dans Les meilleurs brunchs à Montréal

Pour découvrir d’autres rues commerciales locales, voici mes suggestions :

Advertisements

Responses

  1. Merci de vos commentaires!

    Chlag, effectivement… Bien que le Ho soit parfois ajouté, pour ne pas désorienter l’oreille non habituée 😉

    Pour les Affamés, ce n’est pas tant que je l’ai oublié que je ne l’ai pas encore essayé! Mais c’est sur ma liste de découvertes à venir!

    Et Jean-Pierre, je t’ai envoyé un courriel.

    J'aime

  2. C’est pas Hochelag’, c’est juste ch’lag’. Plein de bonnes adresses et je seconde pour les Affamés, en face de l’Oiseau Bleu.

    J'aime

  3. Salut Carle – quand tu aura la chance, svp me rejoindre par courriel.

    J'aime

  4. Tu oublies Les Affamés, sur Sainte-Catherine au coin de Pie-IX. Toujours plein pour le brunch, ouvert pour le lunch et qui sera maintenant ouvert le soir à compter du 10 mai 🙂

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :