Après 15 ans dans mon petit 3 et demi, me voilà qui fais des boites, qui élague le surplus, qui me prépare au déménagement. Je fais partie d’une espèce rare à Montréal : celle qui ne migre pas régulièrement vers un quartier différent. Je suis un sédentaire. Mais voilà, l’amour m’amène vers un autre nid… Pas très loin, je dois l’avouer : à peine à 15 minutes de Bixi de mon ancien chez moi. Reste qu’après 15 ans, c’est un choc de changer de décor.

Les boites sont faites, mais j’ai le coeur gros. C’est qu’on s’attache! Au logement lui-même? Pas vraiment. C’est au quartier et à ses gens… À Sophie, qui depuis plus de dix ans me sert au Dépanneur, à M. de la pizzéria du coin qui reconnait ma voix au téléphone, à mes croissants des P’tits Plaisirs sur St-Hubert, à Annie et sa gang des Délires du terroir, au gérant du Gainzbar qui me trouve toujours une place de choix même si c’est plein… Bon j’arrête, je suis ému…

C’est ça un quartier : ce sont les gens. Et c’est de ça qu’on se sépare en déménageant. Évidemment, si on a pris le temps de faire nos racines dans le quartier.

Déménagement : l’avant

J’ai décidé de vivre un déménagement écolo. En transport en commun pour les choses fragiles et en vélo, avec Déménagement Myette, pour les boites, les électroménagers et les meubles. Aussi surprenant que ça puisse paraître! Je vous en reparlerai la semaine prochaine, lorsque ce sera fait 😉

Je vais déménager à 15 minutes de mon 3 et demi. Dans un (autre) quartier populaire, qui se développe, mais qui se cherche aussi je pense. J’y arrive bientôt et je me cherche aussi… Les ingrédients sont là pour que la recette fonctionne, pour que la sauce « prenne », mais le sédentaire en moi devra être apprivoisé pour s’adapter. Il faudra que je retrouve mes Sophie, mes M., mes Annie et les autres qui feront que je serai de nouveau chez moi dans ce nouveau quartier. Je n’ai pas de doute que ça va arriver, même si je suis long à apprivoiser 😉

Et vous, déménagez-vous cette année?

Publicités