Publié par : cbernier | 10 février 2012

Quartier en devenir… La naissance de Griffintown

Le 21 janvier dernier, je suis allé faire un tour avec mon chum à la Journée « porte ouverte » Griffintown. Par curiosité… De magnifiques maquettes côtoyaient un auditorium où une foule, particulièrement jeune, questionnait l’Office de consultation publique de Montréal sur son choix de consulter alors que plus de 17 projets sont déjà réalisés, en chantier, sur le point de l’être ou en traitement d’autorisation. Pour un futur quartier où aucune école (ou un quelconque zonage « institutionnel ») n’est prévue et où le seul petit parc semble condamné à rester seul.

Ces questions me sont restées en tête… Le potentiel de ce nouveau quartier est tellement gigantesque qu’il me semble qu’on peut difficilement se permettre de passer à côté. Toujours par curiosité, donc, je suis allé faire un tour, sur le terrain, pour voir ces 17 projets dans leur environnement naturel. Je croyais connaître le coin, j’en reviens surpris de ce que j’ai découvert. J’ai eu peur, comme la foule à la consultation, qu’il ne soit un peu tard pour consulter. J’ai constaté sur place qu’il n’en est rien. Parce que justement, il n’y a rien dans ce quartier. Rien sinon que des grues. Il y a bien deux ou trois maisons qu’on pourrait qualifier de patrimoniales, deux ou trois commerces florissants qui poursuivront leur croissance dans ce nouvel environnement. Mais sinon, tout est à faire, à penser, à planifier et à réaliser. Y compris le réaménagement de la rue Notre-Dame, l’artère commerciale du secteur, qui ne suffira pas aux besoins pour faire de Griffintown un véritable quartier vivant…

Les 17 promoteurs actuels sont-ils à la hauteur? Je n’en suis pas sûr. Mais quoi qu’ils fassent, il ne sera pas trop tard pour faire de ce quartier un nouveau cadre de vie de calibre international. Il suffira d’un peu de volonté, d’une vision cohérente et d’un rapport de l’Office de consultation publique de Montréal qui soit à la hauteur du défi à relever.

Ajout du 19 octobre 2012: Les consultations de l’Office ont mené à ce rapport. Et la Ville poursuit ses consultations sur l’aménagement du secteur à travers un PPU, un programme particulier d’urbanisme, qui fera lui aussi l’objet d’une consultation d’ici la fin 2012. Pour en connaitre les grandes lignes, voici un résumé produit par La Presse.

Visite du chantier

Pour mieux comprendre ce qui s’en vient, quoi de mieux que quelques photos? Voici donc une petite « visite guidée » du futur quartier. Je vous proposerai ensuite d’aller voir ce qui se fait ailleurs…

Le projet Le Canal (numéro 15 sur la carte) remplacera les usines désaffectées des deux côtés de la rue Basin. Il est situé à deux pas du seul autre espace vert prévu du quartier, le long du canal Lachine.

Actuellement en vente et en construction, le projet Le William (numéro 9 sur la carte) est un des rares à recycler un vieil édifice industriel (en plus de construire du neuf). Situé à l’ouest de Griffintown, il compte évidemment sur le Marché Atwater, à une quinzaine de minutes de marche, pour se faire valoir.

L’immense terrain des Bassins du Nouveau Havre (numéro 3 sur la carte) longe la piste cyclable du canal. Ses habitants seront donc directement sur le bord de l’eau. On prévoit même des canaux séparant certains édifices. Ce projet à lui seul est un quartier! On parle de 1800 unités, dans plus de douze édifices…

L’exemple de la rue Guy montre à quel point ce quartier part de rien. Aucun aménagement, des trottoirs plutôt étroits, pas de banc public, peu de lignes d’autobus et trop de fils électriques. Sur cette photo, il y a au moins les arbres, mais ce n’est pas le cas dans le reste de Griffintown.

Ce sera tout un défi d’aménager les rues du quartier pour les rendre agréables, attrayantes! Certains éléments sont toutefois déjà acquis, comme les perspectives sur les édifices du centre-ville. D’un peu partout on voit dépasser les gratte-ciels de Montréal… Comme ici, sur le terrain des Bassins du Nouveau Havre :

Un autre des gros projets est celui du District Griffin (numéros 7 et 14 sur la carte). Situé le long des voies du CN, il profitera d’un réaménagement complet des abords de la voie ferrée et de l’accès au canal Lachine.

Ce réaménagement, qui fait l’objet d’un concours de design, sera dévoilé en mars prochain. Ce sera peut-être le début de la réponse des autorités au défi de l’aménagement des rues du quartier:

Si tout se déroule comme prévu, une nouvelle salle de spectacle, la New City Gas (numéro 8 sur la carte), viendra enrichir la métropole et le quartier. Cette ancienne usine, qui accueillera en mai prochain son premier événement, est promise à un bel avenir. En effet, elle sera inaugurée par C2-MTL, un important événement international sur la créativité! Cette ancienne usine, où on transformait du charbon en gaz pour illuminer la ville, entrera de plain-pied dans le 21e siècle en faisant la promotion de l’énergie de demain : la créativité… Un plus pour le quartier!

Autres promoteurs indiqués sur la carte :

2 http://lelowney.ca/

4 http://www.carredelamontagne.com/

10 http://www.gallerysurlecanal.com/Gallery/index.php

11 http://www.legriffix.com/

Ajout d’avril 2014: Mon regard sur Griffintown et sur son évolution entre 2012 et 2014: pour suivre la croissance du quartier en photos.

Ailleurs dans le monde…

Curieusement, en revenant de ma visite sur le terrain, des images de Java, un quartier d’Amsterdam, me sont venues en tête. J’ai visité ce quartier en 2010 et j’avais été surpris d’y voir tant de familles. Très dense, ce développement mise sur deux attraits : des édifices qui longent un parc sur le bord de l’eau (ou qui sont construits tout autour d’un parc) et la présence de quelques canaux, rappelant ceux de Venise, à travers le quartier. La circulation automobile y a été limitée, ainsi, les enfants peuvent sortir de la maison et aller au parc sans jamais croiser de voiture. Une idée qui rapporte gros:

  

Un autre quartier en développement, très inspirant, est celui de Confluence à Lyon. Lui aussi était une zone industrielle, sur le bord d’un cours d’eau. Et lui aussi est progressivement transformé en nouveau quartier au sein de la ville. Ce projet a l’avantage d’avoir été entièrement planifié par la ville, dès le début. Et d’être continuellement en consultation publique depuis. En effet, depuis 1998, les citoyens de Lyon sont appelés à se prononcer sur tous les aspects du projet!

Nous avons, avec Griffintown, une belle occasion de réinventer notre ville. De la doter d’un quartier nouveau, distinctif, qui fasse l’envie des autres villes du monde. Le potentiel est là, il n’attend qu’à être mis en valeur et développé!

Ajout: Je me suis amusé à comparer Griffintown avec Confluence dans ce texte, qui montre tout le potentiel d’un nouveau quartier quand on prend la peine de l’exploiter…

Publicités

Responses

  1. Ce quartier ne part pas de rien, au contraire. C’est le début de la vie des Irlandais à Montréal. Un passé riche en couleurs et histoire.

    J'aime

    • Effectivement! Je n’ai pas abordé la perspective historique dans ce texte…

      J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :