Ou quand le virtuel s’invite dans le réel…

Dans mon texte Ville de Montréal 2.0 je vous parlais du « libre accès » à des banques de données de la Ville, rendue possible récemment. Et bien à Londres, ils sont allés beaucoup plus loin, développant un jeux virtuel qui invite les Londoniens à en devenir les héros! Avec leur simple titre de transport, l’équivalent de notre carte Opus, ils peuvent s’inscrire à ce jeu et permettre à leur équipe de « capturer » une station ou, s’ils préfèrent jouer en solitaires, poursuivre une « mission » à travers le réseau du métro. Le nom de ce jeu? Chromaroma (site en anglais). Une autre façon de voyager! Innov’in présentait ce jeu il y a deux semaines, si vous voulez en savoir plus (en français).

Pourquoi ne pas développer un équivalent montréalais? On pourrait même y intégrer les déplacements en Bixi! Ou faire une extension du jeu spécifiquement pour les Bixiclistes… Ainsi, en plus de rendre ludique notre utilisation du transport en commun, on serait encouragés à faire plus d’exercice. On pourrait même aller plus loin et développer des missions pour découvrir les quartiers de Montréal, car c’est fou comme on connaît peu notre ville! Un petit jeu social pour nous faire sortir de nos quartiers, de notre trajet habituel, ne ferait sûrement pas de tort!

Il y a trois mois, le Nouvel Observateur décrivait Montréal comme la Mecque du jeu vidéo. Il ne manque donc pas de talents pour créer un tel jeu ici… À qui la chance?

Publicités